Voyance : ma rencontre avec Irma (ou comment je me suis faite arnaquer de 50 dollars !)

voyante

Dans mon article précédent, je vous annonçais un compte rendu de l'une de mes expériences ésotériques (ratées).

Article promis, article dû : voici le récit de ma rencontre avec Irma 😉

Ainsi donc, voici 2 ans, je visitais la Floride avec Etalon lorsque, lancés à pleine vitesse sur la route des Keys dans notre décapotable rouge-sang, nous remarquâmes un groupe de panneaux publicitaires ventant les compétences de divers «psychists » de la place.

Aux Etats-Unis, les psychists sont l’équivalent français des voyants et médiums. Après investigations orales auprès de certains autochtones, nous apprîmes qu’à la fin du 19esiècle, le dénommé George P. Colby – connu dans les milieux spirites de l’époque pour ses dons divinatoires – avait fondé une petite communauté dans le nord-est de la Floride, sous le nom de Cassadaga. Après avoir attiré un nombre important de médiums du monde entier, l’endroit avait été baptisé « Psychic Capital of the World ».

J’y vis là l’opportunité de pousser mes expérimentations dans le domaine des sciences occultes, que j’investiguais depuis quelques années déjà dans le cadre d’une quête spirituelle que j’avais baptisée La Connaissance Ultime.

Exaltée par cette idée, je fis appel à un certain talent oratoire pour convaincre Etalon qu’il fallait prendre rendez-vous sur le champ avec l’un de ces êtres gorgé de pouvoirs surnaturels.

Le lendemain, rendez-vous fut pris avec celle que, pour les besoins de la cause, nous appellerons Irma. Après avoir sollicité un rendez-vous de 30 minutes pour bénéficier des lumières transcendantales de la spirite contre la modique somme de 50 dollars, je me rendis donc jusqu’à la roulotte des réjouissances, accompagnée de mon amoureux.

Au moment de la poignée de main qui devrait sceller notre rencontre, Irma s’exclama n’avoir jamais croisé pareille aura, dont la pureté et la puissance vibratoire la laissait pantelante. Après cet accueil plein de spontanéité, je pénétrai dans la roulotte magique : un bureau en préfabriqué, avec, placardés aux murs, des dessins de chakras et de bonhommes en pleine méditation.

Comme pour imiter les images que me renvoyaient les parois, je me glissai dans un confortable silence, l’âme ouverte aux perles de sagesses qu’Irma voudrait bien y planter.

C’est alors que je réalisai avec horreur qu’Irma était en tain de franchir la ligne rouge : plutôt que de me transmettre d’elle même, en sa qualité de médium, les informations dont mon âme avait besoin pour fleurir tel un rosier en été, elle se mettait à me poser des questions.

J’étais venue la voir pour recevoir des informations, et la voilà qui me demandait de lui en donner ! Loin de deviner ma vie, mes choix, mes dilemmes et mes angoisses, elle se mettait à me questionner sur mon métier, mon âge et les raisons de ma venue !

Dans un élan de rébellion, je lui rétorquai qu’il était de son devoir de médium de répondre elle-même à ces interrogations.

Sur quoi, Irma m’annonça sans autre forme de procès que visiblement, l’un de mes chakras était très sale, et que ça me ferait du bien de le nettoyer.

-C’est compris dans la séance à 50 dollars ? m’enquis-je, main sur le portemonnaie.

Non, c’est 30 dollars de plus, mais ça serait vraiment nécessaire à votre évolution, me répondit-elle avec la certitude de l’évidence.

Je rétorquai alors à ma voyante que comme convenu, j’étais arrivée avec 50 dollars en poche et que je ne savais pas multiplier les billets.

Sans lui laisser le temps de répliquer, j’ajoutai que son argument pour empocher 30 dollars supplémentaires manquait de cohérence. Je lui rappelai alors qu’à mon arrivée dans sa roulotte, elle avait fait état de la grande pureté de mon aura, ce qui était manifestement incompatible avec la soudaine saleté de l’un de mes chakras.

J’avais fait mouche, c’était certain, car Irma commençait à souffler lentement par la bouche, et je devinai – sans doute les dons médiumniques qui commençaient à se développer – qu’elle avait mangé des nuggets de chez Mac Do au déjeuner.

Elle étala quelques cartes en cercle sur son bureau, qu’elle retourna en me demandant si personne n’était mort d’un cancer dans ma famille et si je n’avais pas un problème à régler avec ma mère.

Heureusement pour nous deux, la 30e minute de l’entretien finit par se pointer. Alors que je payais Irma à contrecœur pour son travail de mauvaise qualité, elle décida qu’il n’était pas trop tard pour cracher son venin en direction de ma vie sentimentale.

Tournant son regard de crotale vers Etalon – qui venait d’assister à l’intégralité des 30 minutes d’arnaque d’un air navré – elle annonça, dans un accent américain épais : « Vous avez de la chance d’avoir trouvé un homme doté d’une si belle énergie ». Et je suis certaine qu’elle poursuivit mentalement  « vous dont le chakra est si sale ».

Elle reprit : « son cœur est pur et il est prêt à s’engager pour vous », avant de se taire quelques secondes, de me regarder à nouveau, et de conclure : « En revanche, je ne peux pas en dire autant de vous. Vos sentiments sont flous, votre cœur n’est pas ouvert. Vous ne savez pas ce que vous voulez ».

Et voilà comment Irma l’incompétente a tenté de se venger de mon impertinence. En insinuant dans l’esprit – heureusement inébranlable – d’Etalon, que sa nana avait un sale chakra et qu’elle n’était pas sincère dans ses sentiments pour lui.

C’est moche, je ne vous le fais pas dire. Pas fair play du tout de la part de la vieille Irma. Un peu plus et elle me jetait un sort, nous maudissant moi et ma descendance pour cette vie-là et toutes les réincarnations futures.

Comme vous l’aurez constaté, ce jour-là, dans ma quête de Vérité, de Lumière et d’Absolu, j’ai flirté avec l’obscurantisme.

Alors, pourquoi je vous raconte tout ça ?

Eh bien pour illustrer que toute personne en quête d’une meilleure connaissance de soi - et c'est souvent le cas des personnes qui ne parviennent pas à rentrer dans les normes - risque tôt ou tard d’expérimenter l’ésotérisme sous ces deux aspects : la recherche spirituelle sincère et le charlatanisme.

Ce fut mon cas, et, si cela continue de vous intéresser, faites le moi savoir dans les commentaires pour que je publie d'autres articles sur le sujet !
Partager l'article
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  

2 réflexions sur “Voyance : ma rencontre avec Irma (ou comment je me suis faite arnaquer de 50 dollars !)”

  1. Effectivement une belle arnaque.

    Je ne veux pas être méchant, mais j’ai toujours cette drôle d’impression que les gens qui prennent rendez-vous avec ces fameux “médiums” et équivalents, tendent le bâton pour se faire battre.

    Croyez-vous réellement aux pouvoirs psychiques ? Aviez-vous vraiment la croyance d’en ressortir avec plein de révélations mystiques ?

    Honnêtement, j’ai du mal à croire en ces inepties. Ca n’en demeure pas moins extrêmement intéressant et passionnant, mais je dois avouer aborder l’occultisme de la même manière que j’aborde une fiction. Tout est lié à la logique, je ne crois vraiment pas en la magie.

    Quand j’entends certaines personnes me raconter leurs expériences avec ces charlatans, heureux d’avoir eu des révélations justes à leur sujet, j’ai juste envie de les plaindre, au pire de laisser échapper un ricanement goguenard tellement la fameuse “révélation” est visible pour n’importe qui un tant soit peu doué pour lire les gens. Alors, forcément, je n’ai pas l’aura mystique et spirituelle de ces fameux médiums qui savent bien te vendre leurs “visions”, donc ça paraît tout de suite moins spectaculaire quand je déballe à quelqu’un certains éléments de sa vie. Parce qu’au final, dans le fond, c’est ça : voir un médium, c’est avant-tout voir un spectacle, c’est proche du tour de magie au cirque. De l’amusement et de l’illusion.

    Ironiquement, votre discernement lors de votre séance vous a privé du côté sensationnel qui conquit habituellement les personnes les plus crédules.

    Donc oui, ça fait cher les 50€ dollars pour inhaler une haleine sentant le nugget.

    Vous avez rencontré une bien triste personne dans tous les cas.

    Merci pour le partage de votre expérience.

    • Bonjour Mizu,
      En ce qui me concerne, je ne crois pas non plus aux pouvoirs psychiques, mais à cette époque, j’espérais toujours avoir tort, et tomber sur une personne compétente, qui m’aurait prouvé que OUI, les médiums existent 🙂
      Depuis cette expérience, j’ai changé d’état d’esprit 🙂

Laisser un commentaire