Lutte contre soi : comment j’ai réussi à me réconcilier avec moi-même

poisson vert hors-norme

Toute ma vie, j’ai désespérément tenté de rentrer dans la norme ...

Ou plutôt, dans ce que je percevais comme la norme. 

J’ai consacré à cette tâche une énergie psychique considérable. D’autant que presque rien, chez moi, n’entrait (et n’entre) dans ladite norme.

Déjà physiquement :

  • J’ai eu mes premiers cheveux blancs à 17 ans et ils sont gris depuis mes 30 ans (ça s’appelle une canitie précoce).

Ensuite culturellement :

  • Je suis française, mais depuis l’enfance, je vis à la frontière avec la Suisse (donc je transite continuellement entre les deux pays).
  • Je n’ai pas la nationalité suisse (même si j’ai suivi tout mon cursus juridique en suisse) et, de par ma situation professionnelle et géographique, je ne me sens pas réellement française non plus.

Mais aussi spirituellement :

  • J’ai grandi dans une famille pratiquant une religion très peu connue (la science chrétienne – qui n’est pas la scientologie) en opposition directe avec les valeurs de notre société matérialiste. Et ce à l’époque où les médias parlaient beaucoup du danger des sectes.
  • J’ai un esprit rationnel (je suis juriste et je raisonne par syllogismes) mais j’ai expérimenté un tas de pratiques totalement irrationnelles comme :
  • Les thérapies alternatives
  • check
    La lecture des tarots
  • La pratique des mantras
  • La méditation dans un caisson d’isolation sensorielle
  • check
    Les étude des symboles de l’inconscient collectif décrits par C. G. Jung
  • check
    A mes stades les plus déjantés, je suis même allée voir ce qui se racontait et se pratiquait sur la numérologie, le karma, les anges, la kabbale, ou encore la réincarnation (je reparlerai plus en détails de tout ça sur ce blog).

Et enfin dans mon comportement :

J’accomplis facilement ce que la plupart des gens considèrent comme difficile, Par exemple : 

  • Les études universitaires (depuis que j'ai lu Ming Gym , j'ai une série de diplômes qui ne me servent pas à grand-chose 🙂
  • check
    Les sports acrobatiques improbables (j’ai pratiqué le cirque, le tumbling et le rock acrobatique);
  • Les sports d’endurance (j’ai participé à différentes courses de fond comme le Sierre-Zinal).

Mais il m’est extrêmement difficile de faire ce que la plupart des gens considèrent comme facile, voire plaisant :

  • Assister à des fêtes ou "sortir boire des verres" (ça me demande une énergie psychique considérable et je mets des jours à m’en remettre);
  • Conduire (à 35 ans, je n’ai toujours pas le permis, et ce n’est pas faute d’essayer); 
  • Faire les courses ou pire, du shopping (je n’arrive pas à me concentrer plus de 10 mn sur les choses à acheter et je frôle le malaise vagal dès qu’il y a un peu trop de gens dans les rayons).

Pour entrer dans ce que je pensais être la norme, j’ai donc modifié (ou camouflé) : 

  • Mon physique, notamment en passant des années à me teindre les cheveux et les lisser;
  • Mes préoccupations, et notamment le conflit psychique auquel j’ai été confrontée durant mon enfance (enseignement scolaire matérialiste vs enseignement spirituel atypique, voire sectaire pour certains) ;
  • Mes centres d'intérêt : J’ai investi des semaines et des semaines de vacances à jouer la touriste sur tous les continents alors que ce que j’aime le plus au monde, c’est bouquiner dans mon jardin, regarder des séries à la télé et passer du temps avec ma famille et mes amis ;
  • Mes ressentis et priorités : Je les ai même tellement ignorés que je me suis engagée plus de 10 ans dans une relation de couple qui s’est terminée en raison d’une divergence de valeurs. Puis – parce que je suis lente à la détente – j’ai encore trouvé le moyen de consacrer une partie importante de mon énergie psychique à une amitié toxique.

Alors comme vous voyez, s’il y en a une qui était mal partie pour vivre en accord avec elle-même, c’était moi.

J’ai passé environ 20 ans de ma vie à tenter d’être tout, sauf moi-même. Cela me fatiguais tellement qu’il me fallait systématiquement 10 heures par nuit pour récupérer, quand je ne vivais pas des insomnies et des crises d’angoisse à répétition.

J'ai appris plus tard (au cours de ma formation en Hypnose et Programmation Neuro-Linguistique) que c'était un moyen, pour la partie de moi que je tentais d'étouffer,  de s'exprimer (on appelle cela des manifestations de l'Inconscient).

J'ai alors réalisé que si je faisais du surplace dans ma vie, c'est parce que je luttais contre ma personnalité profonde. Et de ce fait, je ressemblais à un poisson nageant à contre-courant : beaucoup d'efforts pour peu de résultats. 

Ainsi donc j’ai changé graduellement de perspective et j’ai :

  • Commencé à agir conformément à ma vraie personnalité, ce qui m’a permis de reconstruire ma vie sentimentale sur des bases authentiques et de fonder une famille.
  • Cessé de me teindre les cheveux pour accepter ma couleur grise et aimer l’ensemble de mon apparence physique.
  • Consacré mon temps à des activités qui me plaisent vraiment plutôt qu’à des activités censées me plaire.

Désormais je vis en harmonie avec la personne que je suis et le chemin que j’ai décidé de suivre. J'ai besoin de beaucoup moins de sommeil, sans jamais souffrir d’insomnie et je me réveille pleine d’énergie tous les matins. Je suis fière de qui je suis et j'aime la vie, ma vie. 

Alors si moi, j’ai finalement réussi à me réconcilier avec moi-même, c’est que vous aussi, vous en êtes capables !!

Il faut juste utiliser une méthode adaptée, et éviter les pièges du développement personnel. J'en reparlerai sur ce blog. 

Cela fait d’ailleurs quelques années que plusieurs personnes de mon entourage me sollicitent régulièrement pour des conseils concernant leurs choix de vie.

Et ce sont ces personnes qui m’ont poussée à partager mes expériences et conseils avec vous.

Du coup, sur ce blog vous trouverez, souvent sur le ton de l'humour, un compte rendu de mes expériences personnelles et des enseignements que j’en ai tirés.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à partager avec moi vos commentaires !

Dans mon prochain article, je partagerai avec vous 3 livres qui ont changé ma vie.

Et vous, dans quels domaines luttez-vous contre vous même ? Racontez moi tout dans les commentaires !

Partager l'article
  •  
  •  
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 18
  •  
  •  

Laisser un commentaire