Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions : la Numérologie

numerologie

Bonne Année les Loulous !!

Voilà que sonnent les 12 coups de minuit du dernier jour de 2018, et avec eux, la satisfaction d’avoir atteint les principaux objectifs que je m’étais fixés en janvier dernier. Mouahaha je me la pète 😉

Forte de ce constat, j’ai décidé de participer à l’évènement inter-blogueurs organisé par le blog Devenez meilleur (un blog que j'aime bien consulter pour booster mon autodiscipline) pour partager l'astuce qui m'a permis de tenir mes résolutions du Nouvel An.

Alors je ne vais pas vous mentir, mon entrée dans le club de ceux qui appliquent leurs résolutions est assez récente.

Durant plusieurs années, j'ai plutôt fait partie de ceux qui, à l’idée de tous les projets à mettre en place au cours l'année à venir, sentaient l’euphorie monter, avant de déchanter, 12 mois plus tard, la coupe de champagne du Réveillon s’étant transformée en coupe d’amertume.

Bien que de nombreux éléments aient contribué à ce changement de statut, j'ai décidé de partager avec vous le moins rationnel de tous : mon utilisation de la numérologie pour me fixer des objectifs.

Alors pourquoi je choisis de vous parler de cet aspect complètement irrationnel de ma personnalité ?

En fait, j'aurais pu me contenter de dire : Le seul truc qui marche c’est de se bouger les fesses et d’agir, il n’y a aucune autre recette. C'eût été la vérité pure et brute de pomme, carrée et rationnelle, et honnêtement, la seule qui soit nécessaire et suffisante pour arriver à bon port 🙂

Le problème, c’est que sans quelques artifices d'encouragement, la plupart d’entre nous ne passons PAS à l’action. C’est le triste constat auquel il faut avoir le courage de faire face, en cette occasion de Réveillon.

En effet, dans ces cas d’immobilisme déprimant, notre raison est incapable de nous faire bouger, ne serait-ce que d'un iota, dans la bonne direction.

Et lorsqu'on se trouve ainsi embourbé dans les sables mouvants de la procrastination, je pense qu’il n’est pas inutile de recourir à une technique qui a fait ses preuves tant en hypnose qu'en programmation neurolinguistique : l’imaginaire et le monde des croyances.

La force des croyances

Ce que ma formation en hypnose et programmation neurolinguistique m’a fait comprendre, c’est que même lorsqu’une croyance n’est fondée sur rien, elle tire sa force du pouvoir que nous lui donnons. Et plus nombreux nous sommes à croire, plus cette croyance aura d’influence.

C’est pourquoi si, à l'occasion d’un repas, on vous sert des crevettes fraiches mais qu'après les avoir avalées, tous vos voisins de table affirment avoir mal au ventre - et que, de surcroît, vous les voyez vomir - vous avez toutes les chances de vomir à votre tour.

En ce qui me concerne, je m’entraîne donc régulièrement à me dissocier des croyances générales pour ne pas me laisser influencer. C’est ce que j’appelle me « déshypnotiser » dans la vie quotidienne, et croyez-moi, c’est loin d’être facile.

Mais dans certains cas, et du moment que la démarche est faite consciemment, je trouve ludique d’utiliser certaines croyances à mon avantage. Autrement dit, je décide dans ces cas là de me laisser porter par le courant de la croyance, plutôt que de m'en écarter.

C’est précisément ce que je fais avec le recours à la numérologie, dans le cadre de la fixation d’objectifs.

Alors la numérologie, kesako ?

Pour ceux qui ne connaitraient pas la numérologie, sachez qu’il s’agit, selon les termes de wikipédia, «d’un ensemble de croyances et de pratiques fondées sur l’attribution de propriétés à des nombres ».

Ainsi, la numérologie attribue des propriétés spécifiques aux chiffres de 1 à 9. Au-delà, il faut, pour trouver la propriété du nombre,  additionner les chiffres le composant, et répéter l’opération jusqu’à obtenir un chiffre compris entre 1 et 9 (exemple : 27 se décompose en 2 +7 soit 9). C'est ce qui s'appelle en termes savants une réduction théosophique. 

Très brièvement résumées, voici les propriétés que la numérologie attribue à chaque chiffre :

  1. Indépendance, Assurance, Autonomie
  2. Collaboration, Ecoute, Empathie
  3. Créativité, Communication, Sociabilité
  4. Rigueur, Organisation, Précision
  5. Changement, Curiosité, Découverte
  6. Harmonie, Responsabilité, Amour
  7. Solitude, Réflexion, Analyse
  8. Charisme, Domination, Pouvoir
  9. Bilan, Tri, Culture.

La numérologie et les années personnelles

L’une des branches de la numérologie se rapporte au calcul du "chemin de vie", c’est-à-dire aux dons et épreuves qui attendent une personne au cours de son existence.

Ce chemin de vie se décompose en plusieurs cycles d'une durée de 9 années, appelées chacune "années personnelles".

La numérologie affirme qu’en fonction de l’année personnelle dans laquelle se trouve une personne, les évènements qu’elle vivra se rapporteront aux propriétés du chiffre de l’année.

Par exemple, si en 2019, vous vous trouvez en année personnelle 3, alors vous allez vivre une année importante en termes de créativité/communication/sociabilité.

La numérologie et l’effet barnum

Bon, vous l’aurez compris, comme pour tout ce qui concerne les croyances ésotériques, les concepts relatifs à chaque chiffre couvrent un spectre de possibilités suffisamment large pour que chacun puisse considérer la prédiction applicable à son cas.

Cela s’appelle l’Effet Barnum, et c’est un phénomène bien connu des étudiants en psychologie sociale.

Comme c’est Nouvel An et que je suis d’humeur bavarde, je vous résume en quelques mots en quoi consiste l’effet barnum, histoire de vous épargner un détour par wikipédia 🙂

Bon alors, dans les années 50, un type nommé Forer fit passer un test de personnalité à ses étudiants.

Une fois le test terminé, et au lieu de leur rendre une analyse individualisée en fonction des résultats du test, il recopia le texte suivant (extrait de la rubrique astrologique d’un magazine) : 

Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable que vous n’avez pas tourné à votre avantage. A l’extérieur, vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur, vous tendez à être préoccupé et pas très sur de vous-même. Parfois, vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou accompli ce qu’il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si l’on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Vous pensez qu’il est maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moments, vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis que, à d’autres moments, vous êtes introverti, circonspect, et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes.

Bien évidemment, les étudiants n’étaient pas au courant que leur professeur avait remis le même compte-rendu à chacun d’entre eux.

Il leur fut ensuite demandé de noter la pertinence de cette évaluation sur une échelle de 0 à 5 (0 pour une analyse ne correspondant pas à leur personnalité et 5 pour une analyse totalement pertinente).

La moyenne des résultats obtenus fut de 4,2 sur 5 et s’explique par la tendance du psychisme humain à considérer des énoncés généraux sur la personnalité - généralement positifs - comme s'appliquant à soi.

Ce biais psychique fut appelé «Effet Barnum », en référence aux talents de manipulateur de l'homme de cirque Phineas Taylor Barnum.

Et la numérologie n’échappe pas à cette règle psychologique :  

Si je vous affirme que l’an dernier, vous étiez en année personnelle 9 (donc une année de bilan, de tri), vous trouverez nécessairement un événement de votre vie se rapportant à cette idée. Cette expérience pourra avoir eu lieu dans votre vie quotidienne (vous avez décidé de trier vos placards après avoir lu La Magie du Rangement de Marie Kondo), ou alors dans votre vie professionnelle (vous avez considéré qu’il était enfin temps de changer de job), ou encore dans votre vie familiale (vous avez compris que cette fois c’est terminé, vous ne vous plierez plus en quatre pour tante Gertrude, cette perverse narcissique qui ne cherche qu’à rabaisser les autres pour se grandir elle-même;)

Mais j’aurais aussi pu vous dire que vous étiez en année 3 (année de la créativité). Et vous auriez réalisé que oui, il y avait bien eu création de votre part en 2018 puisque votre premier né, cette merveille des merveilles, pointait sa fiole sur notre planète cette année-là. Ou alors vous auriez réalisé qu'en effet, en 2018, vous avez fait le pas de prendre des cours d’aquarelle afin de croquer l’âme noire de tante Gertrude.

On est d’accord, utilisée pour la voyance, la divination ou le déterminisme, la numérologie, c’est comme le reste des outils ésotériques, une bonne grosse blague, il faut l'admettre (voir à ce sujet mon expérience avec Irma la voyante). 

Mais comme j’aime bien rigoler, cela m’amuse d’en faire usage, notamment dans le cadre de la fixation d’objectifs.

La numérologie pour se fixer des objectifs

Dans cette optique, je considère que chaque nouvelle année me donne l’opportunité de focaliser mon énergie dans une direction spécifique pour atteindre mes objectifs du cycle.

Vous l’aurez compris, en année 1, je vise des objectifs en rapport avec l’autonomie, en année 2 ils doivent être dans le thème de la coopération etc.

Ainsi donc, chaque année, à l’occasion du nouvel an, je calcule mon année personnelle pour me fixer des objectifs en rapport avec le nombre trouvé, et m’appuyer ensuite sur le poids des croyances liées à ce nombre pour atteindre ma cible.

Alors comment je la calcule, cette année personnelle ? C'est ce que nous allons voir tout de suite. 

Le calcul de l'année personnelle en numérologie

Pour calculer votre année personnelle selon la numérologie, il faut faire l’addition suivante : Jour de votre anniversaire + Mois de votre anniversaire + Année en cours.

Ainsi donc, si vous êtes né un 1er octobre et que vous souhaitez calculer votre année personnelle pour 2019, vous faîtes : 01 + 10 + 2019.

Ensuite, comme je vous l’expliquais, vous procédez à une réduction théosophique, c’est à dire que vous additionnez tous les chiffres qui composent les nombres trouvés, et vous répétez l’opération jusqu’à obtenir un chiffre compris entre 1 et 9.

Dans notre exemple, vous faîtes donc : 1+1+2+1+9 = 14 donc 1 +4 = 5

En 2019, une personne née un 1er octobre sera donc en année personnelle 5.

Vous avez pigé ?

Et donc, selon ma méthode de fixation d’objectifs, cette personne devrait choisir des buts en rapport avec les propriétés du nombre 5, c’est à dire : Changement, Curiosité, Découverte.

Alors évidemment, le contenu des années personnelles est un peu plus élaboré que les trois mots que j’ai sélectionnés pour illustrer chacun des chiffres. La synthèse de ce qui peut être attendu de chaque année personnelle fera l’objet d’un prochain article.

Mais en attendant, et parce que l’heure tourne, je partage avec vous :

Mes objectifs 2019 au regard de mon année personnelle

De mon côté, 2019 est une année personnelle 4, ce qui signifie, comme nous l’avons vu : Rigueur, Organisation, Précision.

Dans cette optique, je me suis fixée :

  • D’ouvrir une section Organisation des Repas sur ce blog et de vous transmettre, au rythme d’une recette par semaine (tous les lundis), l’intégralité de ma routine d'organisation culinaire, dont je vous parlais ici ;
  • (Re)passer mon permis de conduire (dans la continuité de ma lutte contre l'amaxophobie), car j’ai absolument besoin de la voiture pour organiser le quotidien avec mon petit qui ne tient pas en place à la maison ;
  • De mettre à jour mes papiers administratifs (notamment pour faire modifier ma situation fiscale) et ainsi réorganiser mon budget annuel. BEURK BEURK BEURK. voilà qui me dégoûte rien que d’y penser, mais si je ne le fais pas en année 4, jamais ça ne sera fait, je le crains…

Voilà vous savez tout ! On fera le bilan l'an prochain, et vous aurez le droit de me lancer des tomates pourries si, par impossible, je me laissais aller à ne pas respecter ces engagements 😉

Et vous alors, c’est quoi vos objectifs 2019 au regard de votre année personnelle?

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !
  • 9
  •  
  •  

2 réflexions sur “Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions : la Numérologie”

  1. Alors moi j’arrive à 10, donc j’imagine que c’est une année 1 ? Indépendance, Assurance, Autonomie… C’est tout à fait ça, je vais devenir indépendante financièrement et autonome grâce à mon blog, et je vais pouvoir lâcher mon job pour me construire ma vie de rêve… Enfin bon… au moins c’est un super objectif qui me fait pousser des ailes pour l’année, hihihi !
    Bonne nouvelle année Maria !
    Aline

    • Oui exactement c’est année 1. Tu as raison le 1, c’est parfait pour l’entreprenariat.
      Par contre, les résultats du travail arrivent rarement en année 1.
      En fait, l’année 1 est importante pour donner l’impulsion de tout le cycle à venir (9 ans). Il est donc fondamental, en année 1, de poser les actions dans la direction souhaitée, et les résultats se manifesteront au cours du cycle.
      Je vais poster un article sur le détail des années personnelles (notamment le timmimg de chacune par rapport à l’ensemble du cycle) la semaine prochaine. En tous cas, je suis de tout coeur avec toi pour la réalisation de ton projet !
      Bonne année à toi et merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire