Le décodeur des pervers narcissiques (Chronique de livre)

Publié le par

Cette chronique du livre​ Le décodeur des pervers narcissiques d'Hélène Gest-Drouard et Valérie Guélot a été écrite par Aline, du blog Des livres pour cheminer​, spécialis​te ​de la bibliothérapie.

le décodeur des pervers narcissiques

​​​Pervers narcissique, voil​à un mot très à la mode ! Mais savez-vous vraiment ce que c'est ?

Où se situe la frontière entre simple manipulation et perversion narcissique ?

La manipulation fait partie de nos vies, nous sommes tous un peu manipulateurs, parfois même pour le bien des autres ! Alors comment la manipulation devient-elle de la destruction psychologique ?

C'est ce que je vous propose d'explorer grâce à ce petit livre Le décodeur des pervers narcissiques écrit par Hélène Gest-Drouard, en collaboration avec Valérie Guélot.

Quand je dis "petit livre", c'est vraiment tout petit ! Il tient dans la paume de votre main... Alors, après avoir lu ce résumé, et si vous vous sentez concernés ou simplement intéressés par ce sujet, n'hésitez pas à l'acquérir afin de pouvoir le relire en détail. Les auteurs proposent en fin d'ouvrage trois ​rapides tests pour comprendre si vous souffrez de dépendance affective, si vous êtes facilement manipulables et si vous avez une estime de vous-mêmes saine.

​A la fin de l'article, je vous proposerai également de télécharger un guide gratuit pour vous aider à tirer le meilleur parti de vos lectures, et en particulier de la lecture de ce genre d'ouvrages qui peuvent vraiment faire une différence dans votre vie.

Mais tout d'abord, regardons ensemble ce qu'est un pervers narcissique, au travers des chapitres du livre Le décodeur des pervers narcissiques ...

Le décodeur des pervers narcissiques : chapitre 1 

​Qu'est-ce que la perversion narcissique ?

Le "narcissique" de l'expression "pervers narcissique" nous vient du mythe grec de Narcisse, jeune homme extrêmement beau mais méprisant tous ses prétendants. Némésis, déesse de la vengeances, lassée de la manière dont Narcisse traite les autres, fait en sorte qu'il tombe amoureux de son reflet dans l'eau. Il en oublie de manger et de boire et se transforme en la fleur qui porte son nom.

Quand le narcissisme est-il sain et quand ne l'est-il pas ?

Le narcissisme sain

Le narcissisme est en fait nécessaire à la construction psychologique de l'enfant qui doit apprendre à s'aimer lui-même et à définir ses besoins et ses désirs, pour ensuite aimer l'autre de manière équilibrée. Un enfant ayant traversé cette étape de manière normale sera capable d'avoir une relation normale avec le monde extérieur, d'affirmer son identité, de maîtriser ses peurs et de gérer ses échecs.

Le narcissisme pathologique

Lorsque cette étape ne s'est pas déroulée correctement, la personne va développer un amour de soi exagéré et ne sera pas capable d'empathie, cette qualité qui consiste à percevoir et identifier ce que l'autre ressent. Sans empathie, le narcissique peut faire du mal à l'autre sans en ressentir la moindre gêne ou culpabilité. Il a un comportement dominateur, jaloux, veut contrôler les autres et ne supporte pas les critiques.

La perversion narcissique

Le mot "perversion" signifie "retourner, renverser" en latin et fait référence au "changement du bien en mal". La perversion peut se manifester dans divers cadres, mais les auteurs de ce livre en définissent deux : la perversion d'ordre sexuelle et la perversion morale ou relationnelle.

La perversion narcissique a été définie par le psychiatre Paul-Claude Racamier comme "une perversité dans laquelle le pervers narcissique va nourrir son narcissisme du narcissisme de l'autre". Le pervers narcissique va détruire l'identité de sa victime par la manipulation mentale afin d'exister lui-même. Il a besoin de rabaisser l'autre pour trouver l'estime de lui-même et le pouvoir.

Le pervers narcissique ou "PN" a donc une personnalité narcissique additionnée d'un fonctionnement pervers. C'est un trouble de la relation à l'autre qui rend cette relation normale impossible.

Retour au ​Menu

​Le décodeur des pervers narcissiques : chapitre ​2

​Comprendre et détecter les pervers narcissiques

Attention à ne pas étiqueter trop vite une personne de pervers narcissique ! Quelqu'un pourrait temporairement montrer certaines caractéristiques du PN sans être forcément un...

Les personnes "simplement" narcissiques, bien qu'arrogantes, énervantes parce que très égocentriques, cherchant toujours à être le centre de l'attention, ne sont pas perverses dans le sens où elles ne vont pas faire de mal à l'autre volontairement et en retirer du plaisir.

De même, nous manipulons tous les autres, parfois et de manière raisonnable, sans pour autant être pervers.

Un pervers narcissique, lui, manipule sa victime pour établir son emprise sur elle, la faire souffrir avec une intention malveillante. Ce qui fait la différence c'est donc l'intention, le but et la répétition de ces comportements.

Voici une liste non exhaustives des caractéristiques principales du pervers narcissiques :

  • Il est très égocentrique, désire être admiré, constamment au centre de l'attention, il se pense unique et spécial.
  • Indifférent à l'autre et incapable d'empathie, il exploite et épuise l'autre.
  • Il manipule psychologiquement sa victime par le dénigrement, la culpabilisation, l'isolement, le manque de positionnement et de clarté, la confusion, le double jeu, le mensonge, etc.
  • Il est dans un déni total de la réalité et est incapable de se voir, lui-même et ses actes, avec un regard objectif.
  • Il souffre d'anxiété profonde, ne supporte pas que les autres aillent bien et, au contraire, jubile quand ils ne vont pas bien.

Le décodeur des pervers narcissiques chapitre 3

​La genèse d​u pervers narcissique : pourquoi et comment devient-on ​PN ?

La perversion narcissique est une pathologie qui se développe dès l'enfance, mais on ne naît pas avec !

Un enfant va développer l'art de la manipulation et de la perversion tout d'abord comme mécanismes de défense face au manque de l'amour inconditionnel dont chaque petit enfant à besoin pour se construire. Cet amour inconditionnel des parents fonctionne comme un cadre rassurant dans lequel l'enfant peut expérimenter et échouer sans que cela remette en cause la valeur fondamentale de son être, à ses propres yeux ou aux yeux des autres. En plus de cet amour, les parents posent les limites qui permettront à l'enfant d’interagir sainement avec ses semblables, dans le respect et la dignité de tous.

Faute de cet amour inconditionnel et de ces limites, l'enfant développe l'anxiété de ne pas être aimé ou d'être rejeté, et ne fait pas l'apprentissage de la frustration et du respect d'autrui. Souvent, ses parents exigent de lui qu'il soit parfait, sans le reconnaître en tant que personne. L'enfant se plie à cette exigence de perfection, projetant ou rejetant ce qui est négatif en lui sur les autres. Il apprend à porter des masques pour correspondre aux attentes de ses parents.

La famille est souvent porteuse d'un climat "incestuel" dans le sens où il n'y a pas de limites ni de respect de l'intimité (sans forcément parler de passage à l'acte sexuel). La relation est fusionnelle avec le parent de sexe opposé. L'amour supposé de ce parent est en fait tissé de haine et de jeux de pouvoir. L'enfant se coupe de ses émotions pour ne pas trop en souffrir.

Pour que l'enfant devienne pervers, tout comme son parent, il faut une identification à ce parent et un environnement de soumission. Le pervers narcissique commence donc par être la victime, avant de perpétuer le schéma et de venir bourreau à son tour, mais un bourreau immature qui reste bloqué au niveau du préadolescent. Cependant, attention, toutes les personnes immatures ne sont pas des PN (voir les caractéristiques dont nous avons parlé au point précédent) !

Un pervers narcissique est malade, frôlant la folie, sans en être vraiment conscient. Pour contrer cette tendance à la folie, il se coupe en deux comme un schizophrène, mais, à l'inverse de celui-ci dont les deux "visages" sont intérieurs, le PN va projeter sa moitié négative sur sa victime.

Retour au ​Menu

​Le décodeur des pervers narcissiques chapitre 4

​La communication perverses et les techniques de manipulation

Le pervers narcissique manipule et emprisonne grâce à sa communication, ou plutôt sa "non-communication" qui pousse l'autre dans la confusion. La victime se retrouve incapable de discernement et de révolte. Pour cela, le PN va utiliser diverses stratégies :

  • Refuser toute communication directe : en étant physiquement absent, en interrompant la conversation, en refusant de communiquer durant une période, en communiquant uniquement de façon non-verbale (langage corporel).
  • Rester flou : pour maintenir la victime dans la confusion, il ne répond jamais clairement, ne prend pas position, afin que l'autre ne puisse pas le comprendre et soit obligé de constamment interpréter. Le PN pourra ensuite reprocher à sa victime de ne pas avoir compris, tout en maintenant une aura de secret autour de lui.
  • Procéder par induction : c'est pousser quelqu'un à dire ou faire quelque chose en lui faisant croire que c'est de sa propre volonté.
  • User du paradoxe : en utilisant les injonctions paradoxales qui consistent à utiliser deux injonctions incompatibles dans une même phrase, de manière à ce que l'interlocuteur ne sache pas quoi faire ou quoi en penser. Le manipulateur peut aussi utiliser la double contrainte qui consiste à demander deux choses contraires de manière à obliger à l'autre à faire un choix impossible : dans les deux cas, il ne fera pas bien... Le paradoxe peut aussi être présent dans le langage lorsque les mots sont en contradiction avec l'expression non-verbale.
  • Mentir : le pervers narcissique va mélanger vérité et mensonge, déclarer de fausses vérités avec beaucoup d'assurance.
  • Prêcher le faux pour savoir le vrai : c'est tendre une perche à l'autre, par exemple sous la forme de "Il paraît que..." suivi d'une information fausse, pour s'entendre dire la vérité en retour.
  • Manier le sarcasme, la dérision, le mépris et disqualifier : cela permet de dévier la conversation lorsqu'on touche un sujet que le PN ne veut pas aborder, ou de dévaloriser l'autre à l'avantage du PN.
  • Diviser pour mieux régner : cela permet aux victimes de ne pas croiser leurs informations et cela provoque des conflits. Le PN prend du plaisir créer la rivalité et à regarder les autres s'entre-détruire.
  • Changer constamment d'opinion : encore une autre façons de maintenir la confusion dans l'esprit de l'autre, sans autoriser le débat constructif.
  • Imposer son pouvoir en affichant des certitudes : étant sûr d'avoir raison, le pervers narcissique fait preuve de beaucoup d'assurance et tient les autres avis à distance.

Voilà donc la manière dont un pervers narcissique fonctionne. Sommes-nous tous en danger face à ce type de personnalité ?

​Le décodeur des pervers narcissiques chapitre ​5​

​Qui est susceptible d'être victime ?

Personne n'est à l'abri de la manipulation et il est plus facile de voir clairement le processus de l'extérieur plutôt que lorsque nous sommes plongés dedans... Mais certaines personnes sont plus susceptibles de tomber sous l'emprise d'un pervers narcissique, notamment à cause de certaines blessures ou d'une fragilité temporaire.

Voyons quelles sont ces circonstances qui facilitent la manipulation par le pervers narcissique :

  • Une faible estime de soi : c'est la même faiblesse chez la victime et chez le bourreau, tous deux souffrent d'une faible estime de soi qui prend sa source dans l'enfance. Alors que le pervers narcissique a mis en place toutes sortes de stratégies pour pallier à ce manque, sa victime va, elle, se tourner vers une figure protectrice. Le PN identifie immédiatement cette faille et se pose en protecteur. S'il s'intéresse aux personnes dont l'estime de soi est faible, il ne va par contre pas rechercher une personnalité faible ou dépressive. Au contraire, il aime que la personne soit pleine de cette vie et de cette richesse intérieure qu'il pourra lui "voler".
  • Un réservoir d'énergie : la victime doit être empathique, énergique et tournée vers l'extérieure. Toutes ses qualités que recherche le pervers narcissique car c'est justement ce dont il manque.
  • Une dépendance affective : la victime a l'impression de ne pouvoir exister que dans le regard de l'autre et que, toute seule, elle ne vaut rien. Elle est dépendante de l'amour de l'autre, a très peur de la solitude, et son propre amour est en fait un besoin ou une addiction plutôt que de l'amour véritable. Elle est prisonnière de la posture du petit enfant qui se plie aux exigences de ses parents pour rechercher désespérément leur approbation.
  • Un dévouement extrême : la victime a un caractère très dévoué et est prête à tout pour satisfaire l'autre. Mais ce n'est pas un réel don de soi, c'est une stratégie inconsciente de valorisation de soi et de "retour sur investissement".

Lorsqu'un pervers narcissique et sa victime se rencontrent, que ce soit dans une relation de couple ou professionnelle, cette relation se met en place en suivant différentes phases. Voilà d'abord quelques mots sur le couple...

Le décodeur des pervers narcissiques chapitre 6 

​Les mécanismes de l'emprise au sein d'un couple, du rêve au cauchemar

Le développement de l'emprise du pervers narcissique est un processus lent et insidieux. Il commence doucement pour s'intensifier petit à petit, suffisamment lentement pour que la victime ne se rebelle pas. La confusion dans laquelle elle est plongée l'empêche voir la situation de manière objective.

Ce processus se déroule en plusieurs phases :

  • La phase de séduction : au début, le manipulateur se montre sous un jour parfait et sa victime vit un véritable conte de fée. Elle a enfin trouvé la personne qui lui correspond totalement !
  • Le bombardement d'amour : le pervers narcissique sait exactement ce que sa victime a besoin d'entendre et il va la couvrir de preuves d'amour, en mots et en actes, souvent de manière exagérée.

Ces deux premières phases ont pour but de mettre la victime en confiance et de lui faire baisser sa garde.

  • Mensonges et manipulations : la phase de destruction commence ensuite en instillant la confusion dans l'esprit de la victime. Nous avons vu ci-dessus les diverses stratégies que le pervers narcissique va utiliser dans ce but : mensonge, non-communication, changement constant de discours et d'attitude, etc.
  • Place au doute : le pervers narcissique souffle le chaud et le froid, sa victime ne reconnaît plus la personne des débuts et se met à douter. Mais le pervers la culpabilise de ressentir ces doutes.
  • L'isolement : durant tout le processus, le pervers va isoler la victime de toutes les personnes qui l'entourent, la soutiennent et la valorisent (famille, amis, etc.)

Lorsque l'emprise est installée, la victime a perdu toute estime d'elle-même, tout repère. Elle développe des troubles physiques (insomnie, douleurs diverses, palpitations) et psychiques (anxiété, irritabilité, dépression, voir envies suicidaires).

Le décodeur des pervers narcissiques chapitres ​7

​Et les enfants dans tout ça ?

Un pervers narcissique fonctionne de manière pathologique (notamment le manque d'empathie et l'incapacité à aimer) avec tout le monde, et donc également avec ses enfants s'il en a. Tout comme les autres êtres humains, son enfant n'a aucun intérêt pour lui, si ce n'est celui de combler ses besoins narcissiques. Extérieurement, le parent donne l'impression de perfection, personne ne se doute que l'enfant ne peut pas être heureux. Mais la réalité est toute autre : l'enfant est privé de la relation normale à un parent, une relation de transmission, de partage. Le deuxième parent est aussi absent de la relation d'éducation car il est sous l'emprise de (et totalement dévoué à) son conjoint. Si l'enfant à des frères et sœurs, le pervers narcissique va tout faire pour les diviser, chaque enfant se retrouvant donc totalement seul.

Tout comme il l'a vécu avec ses propres parents, le pervers narcissique va exiger de son enfant qu'il soit parfait et qu'il réussisse, tout en le dévalorisant constamment pour garder sa supériorité. Avec une telle expérience de vie, l'enfant a deux chemins possibles : la résilience et l'indépendance qui lui permettront de s'en sortir, ou la répétition du schéma familial qui le poussera à agir comme son parent par la suite.

Vu de l'extérieur, il est très difficile d'identifier la problématique car tout a l'air normal et l'enfant a peur de parler. En cas de divorce, la garde alternée est souvent proposée car la manipulation n'est pas mise à jour, mais c'est la pire des solutions car le pervers pourra continuer à manipuler son ex-conjoint par l'intermédiaire de l'enfant. Il est extrêmement important de permettre à l'enfant d'exprimer ses ressentis et de les valider afin qu'il ne s'identifie pas comme le problème et le responsable.

Les décodeurs des pervers narcissiques ​chapitre 8 

Quand la perversion narcissique se manifeste au travail via le harcèlement moral

Le harcèlement moral au travail est interdit et punit par la loi, et pourtant il est de plus en plus présent, notamment comme cause de burn-out, dans cet environnement ultra compétitif et égoïste.

Il ne s'agit pas ici de stress ponctuel, de mauvaises conditions de travail ou de manager incompétent. Ce harcèlement moral est définit comme "un processus de destruction, un harcèlement psychologique systématique...". Les comportements qu'on y retrouve peuvent être classés en cinq catégories :

  1. Empêcher la victime de s'exprimer (que ce soit de la part de la hiérarchie ou des collègues)
  2. Isoler la victime
  3. Déconsidérer la victime auprès de ses collègues
  4. Discréditer la victime dans son travail
  5. Compromettre la santé de la victime

Il s'agit d'un acharnement sur une personne en particulier, de manière répétée, sans possibilité de discussion d'égal à égal et sans expression claire de ce qui est reproché.

Tout le monde peut être victime de harcèlement au travail, mais cela touche souvent des personnes très investies et consciencieuses. Et ce n'est pas uniquement le fait d'un chef envers son subordonné. Le harcèlement peut avoir lieu entre collègues ou de la part d'un employé envers son supérieur. Les mécanismes sont similaires à ceux que nous avons décrits dans le couple.

Le décodeur des pervers narcissiques chapitre 9 

Comment s'en sortir ?

Pour se sortir d'une relation avec un pervers narcissique, il ne suffit pas de le quitter. Il faut se reconstruire petit à petit, avec de l'aide.

Nommer sa souffrance

Aller voir un thérapeute et discuter avec lui permet de mettre des mots sur ce que l'on vit et de prendre conscience de la situation, première étape pour pouvoir modifier son fonctionnement.

Sortir de la dépendance

Sans sortir de la dépendance affective, la victime risque d'attirer à nouveau une personne au profil pervers et de retomber dans le même type de relation. Le thérapeute va donc travailler avec la personne afin qu'elle retrouve une estime d'elle-même saine qui lui permettra d'établir des relations saines avec elle-même et avec les autres. Ceci se fait tout d'abord en acceptant que le manipulateur ne soit pas la seule source d'amour, en allant retrouver des liens avec les proches, puis en se tournant vers l'intérieur pour trouver la racine de cette dépendance.

Briser l'emprise

Lorsque la situation est trop difficile à affronter, il est plus facile de se réfugier dans le déni : penser que le pervers narcissique n'est pas si mauvais et qu'il pourra changer ou guérir par exemple. Mais vous l'avez maintenant compris, ce n'est pas la bonne solution ! La victime doit donc reconnaître qu'elle a été trompée et que la personne qu'elle pensait avoir rencontré n'existe pas en réalité. Elle doit abandonner le rêve de bonheur auquel elle avait envie de croire et regarder la réalité en face.

Faire le deuil de certains comportements

Pour réussir à briser cette emprise, il est nécessaire d'abandonner certains comportements :

  • Croire que le pervers narcissique peut guérir : nous l'avons vu, la perversion narcissique est une structuration de la personne, pas une simple petite maladie. Ceux qui en souffrent ne s'en rendent pas vraiment compte et ne se trouvent en tout cas pas pathologiques ! Contrairement à sa victime, le pervers narcissique ne souffre pas vraiment car il trouve son "bonheur" dans la domination et l'emprise. S'il consulte un thérapeute, ce sera de la poudre aux yeux et il continuera son jeu de manipulation avec le thérapeute également... D'après les auteurs de ce livre, la perversion narcissique ne se soigne tout simplement pas ! La victime doit donc faire le deuil de la croyance dans la guérison de son bourreau, même grâce à tout l'amour, l'aide ou la bienveillance du monde.
  • Chercher à comprendre le pervers narcissique : avoir de la compassion pour son enfance difficile, etc, ne rend pas cette personne moins dangereuse... il faut s'en éloigner, un point c'est tout.
  • Vouloir être compris par le pervers narcissique : il n'a pas d'empathie, pas de considération pour l'autre et sa souffrance, est de toute façon parfait et ne se remet pas en cause... Penser que le pervers narcissique puisse endosser sa part de responsabilité et reconnaître l'autre est utopique.
  • Espérer une communication saine et constructive : pour toutes les raisons énoncées jusqu'ici, une communication normale avec un pervers narcissique n'est tout simplement pas possible.
  • Vouloir donner une bonne image de soi : accepter ses forces et ses faiblesses et ne pas vouloir absolument paraître parfait.
  • Se sentir coupable : un des facteurs de manipulation du pervers narcissique est la culpabilisation de l'autre. La victime doit retrouver confiance en elle et ne pas se sentir responsable de ce que son bourreau pourrait devenir en cas de rupture.
  • Avoir honte : la victime aura tendance, rétrospectivement, à se dire qu'elle a été naïve et en avoir honte... Elle doit se rappeler qu'elle est elle-même victime de son passé et que si quelqu'un doit avoir honte c'est le bourreau (bien que cela n'arrivera pas, vu le contexte psychologique de celui-ci !)

Les comportements à adopter

Pour s'en sortir, la victime doit absolument restaurer certains comportements sains avec l'aide de son thérapeute :

  • S'affirmer : c'est-à-dire "respecter ses besoins et ses valeurs, tout en gardant de bonnes relations avec autrui". Il faut donc commencer par identifier clairement ces besoins et valeurs, puis apprendre "l'assertivité", c'est-à-dire le fait de s'affirmer et de défendre ses droits, à l'aide d'une communication saine et respectueuse de l'autre.
  • Savoir dire non : oublier la croyance que dire "non" nous expose au rejet et au désamour, et apprendre l'authenticité et la fiabilité qui émanent d'une personne qui sait refuser.
  • Oser refuser et éviter le piège de la réciprocité : dans une relation avec un pervers narcissique, celui-ci donne très peu (ou alors uniquement de façon stratégique), alors que la victime se donne sans compter. Pour éviter de retomber dans ce schéma, il est nécessaire d'identifier ce mécanisme et d'apprendre à refuser.
  • S'imposer des limites et oser les faire respecter : identifier ses limites, les exprimer clairement et mettre fin à l'interaction si une limite est franchie.
  • Affronter la réalité en face : accepter le fait que tout n'est pas rose et que certaines personnes sont capables de nuire à autrui !
  • Retrouver le contact avec soi : se mettre au centre de sa vie et se respecter (ce qui est différent de l'égoïsme !)
  • Sortie de l'isolement : retrouver ses proches et leur bienveillance aide beaucoup à retrouver de l'estime de soi.
  • Contre-manipuler : il s'agit de répondre à la manipulation avec indifférence, sans lui donner prise. Cela fait tout de suite fuir le manipulateur qui voit qu'il n'y a rien à tirer de cette personne ! Plus facile à dire qu'à faire, on peut donc s'y préparer à l'avance. Les auteurs nous proposent quelques phrases clés : "Tout le monde ne pense pas comme toi !", "Si tu le dis !", " Chacun ses goûts" ou "Ne t'inquiète pas pour moi !" par exemple. En tout cas, rester calme, poli, flou, user de l'autodérision et ne pas se justifier seront de bonnes tactiques.
  • Cesser et réduire le contact : en cas de mariage sans enfant, ne communiquer que par avocats interposés et couper le lien en ne lisant pas les emails, ne consultant pas les réseaux sociaux et tout autre canal de communication. C'est un signal clair de la victime au bourreau : stop ! Sinon, le pervers narcissique pourrait retenter la phase de séduction et de bombardement d'amour pour faire "replonger" sa victime. Si des enfants sont présents, la communication ne peut pas être complètement coupée, mais il faut bien séparer la communication nécessaire au bien-être des enfants du reste.

Le décodeur des pervers narcissiques Conclusion

Arrivant à la fin de ​la chronique de ce livre ​Le décodeur des pervers narcissiques, une chose me semble claire : les victimes des pervers narcissiques ne sont pas plus bêtes ou plus naïves que les autres. Au contraire, c'est justement parce que ce sont de belles personnes, sensibles, intelligentes et empathiques qu'elles sont des proies idéales pour les manipulateurs…

Si vous vous êtes éventuellement reconnus dans certains passages de cet article, n'hésitez pas à creuser le sujet et à demander de l'aide ! Vous l'avez vu, la première étape consiste toujours à identifier et mettre des mots sur ce que l'on vit. La lecture de livres sur le sujet peut être une manière éclairante de passer cette première étape, après quoi il est plus facile d'aller à la recherche d'un thérapeute avec la conscience de ce que l'on veut travailler. Si vous désirez entamer cette démarche, je vous propose un guide gratuit en 7 étapes pour vous aider à utiliser les livres de façon efficace.

Si, comme moi, vous avez la chance de ne jamais avoir croisé le chemin d'un pervers narcissique, j'espère que ​cette chronique du livre Le décodeur des pervers narcissiques vous aura permis de mieux comprendre ce sujet ! Qui sait, vous pourriez peut-être être amené un jour à aider une personne prisonnière d'une telle relation ? En avoir entendu parler et avoir compris les caractéristiques d'une telle manipulation vous rendra plus apte à l'identifier et donc à aider.

Pour retrouver d'autres résumés de livres et des informations sur les bienfaits de la lecture, venez me rendre visite sur le blog bibliotherapie-suisse.ch

Au plaisir de vous y retrouver !

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !
  •