Bilan du mois de décembre et Joyeux Noël !

Mes très chers,

Le 24 décembre, eh bien c’est demain, DEJA !

Et pour moi, le réveillon de Noël est une occasion privilégiée de me montrer reconnaissante

vis-à-vis des personnes qui ont fait preuve de gentillesse à mon égard ou qui m’ont aidée, d’une manière ou d’une autre, à avancer de manière constructive dans ma vie au cours de l’année écoulée.

C’est donc à cela que je réfléchissais aujourd'hui, et j’ai ainsi réalisé que depuis ma dernière publication sur ce blog, le temps avait filé comme une flèche sans que je ne vous tienne au courant de ce qui se tramait du côté de mon amaxophobie.

Alors la première nouvelle à vous annoncer, c’est que ​Oui, ça y est, je me suis enfin remise à la conduite, alors qu’honnêtement, c’était loin d’être gagné. Et cette remise en selle, je la dois à Roman.

Comme je vous l’annonçais en octobre, ma séance avec lui a eu lieu, et je dois vous dire qu’elle a carrément été concluante.

En fait, ce qu’il faut que vous sachiez, c’est qu’au moment où j’ai contacté Roman, je ne parvenais pas ne serait-ce qu’à me confronter à mon amaxophobie, en raison d’une accumulation de problèmes administratifs qui m’empêchaient de m’entrainer à conduire :

  • Je souhaitais passer mon permis sur boite automatique pour me faciliter la tâche et éviter d’avoir à vendre un rein pour me payer 100 heures de cours à 50 euros la leçon, mais dans ma région, la seule auto-école qui proposait ce genre de services était à 15 km de chez moi, et difficilement accessible en transports publics ;
  • Je m’y étais tout de même inscrite, mais à chaque fois, c’était la croix et la bannière pour obtenir une heure de cours (on me rappelait en me disant que la voiture automatique n’était pas dispo, que le moniteur était malade, qu’il n’y avait pas de place) ;
  • Et quand j’obtenais enfin une ​plage-horaire, cela me demandait un effort d’organisation incroyable rien que pour ​assister au cours (ben oui, avec mon bébé à faire garder et le fait que je doive me rendre en transports publics jusqu’à l’auto-école, ledit cours de conduite me bouffait en gros la demi-journée, en tous cas en énergie…).
  • Au vu de ces difficultés, je décidais d’opter pour la conduite supervisée (c’est-à-dire de m’entrainer sous contrôle d’un membre de ma famille sans passer par l’auto-école). Dans cette perspective, Etalon - qui avait besoin d’une nouvelle voiture - s’est fendu d’aller jusqu’à Paris pour chercher un tacot d’occasion doté d’une boite automatique. Sauf qu’au moment d’immatriculer l’épave qui devrait me donner enfin accès à plus d’indépendance, nous nous heurtions à l’administration kafkaïenne de notre France bien-aimée, dont le nouveau système informatisé est incapable de traiter tout cas sortant du sentier extrêmement étroit balisé par nos fonctionnaires de haut vol…

Bref, j’en étais là de mes blocages quand j’appuyais sur le petit icône vert de l’application Skype pour bénéficier de la séance de thérapie brève qui m’avait été généreusement offerte au mois d’octobre.

Durant cette séance, Roman m’a accompagnée ​principalement pour travailler sur les blocages administratifs qui m’empêchaient d’aller de l’avant avec cette conduite, et les pensées que j’entretenais à ​cet égard.

Eh bien croyez-le ou non, mais :

  • 6 jours après cette séance, l’auto-école m’appelait d’elle-même pour me dire qu’une plage horaire venait de se libérer pour m’évaluer en vue d’un éventuel départ en conduite supervisée;
  • Le moniteur qui m’évalua à cette occasion s’est montré extrêmement compréhensif et m’a autorisée, sans sourciller, à arpenter les routes de la région sans double-pédales, c'est-à-dire uniquement accompagnée d’étalon;
  • Je recevais enfiiiin la nouvelle carte grise du véhicule.

Alors peut-être qu’en me lisant, vous vous dites que tout ça c’est des détails, et que ça craint de s’enthousiasmer pour si peu.

Je ne vous en ​veux pas. Mais ceux qui me connaissent savent l’immensité du pas qui vient d’être franchi. Avant cette séance, je n’avais jamais l’occasion d’aller conduire, et chaque cours s’apparentait à une épopée. Depuis cette séance, je vais conduire en tous cas trois fois par semaine, et honnêtement, cela contribue déjà énormément à apprivoiser ma phobie.

Donc, du fond du cœur, un immense merci à Roman pour sa disponibilité, son professionnalisme et son efficacité !

Pour ceux que cela intéresse, et puisque la séance dont je vous parle s’est apparentée à une technique appelée l’EFT, j’ai choisi cette forme de thérapie comme thème pour mon enquête du mois de décembre. Pour lire ma synthèse à ce sujet, c’est par ici.

Alors je ne vais pas vous mentir, quand je prends le volant, ce n’est pas comme si je m’installais au ​ lit avec un bon bouquin. Y a encore du taf pour me libérer complètement de ma peur du volant, mais je crois qu’au moins, ça y est, je suis en route ​:)

A ce propos d’ailleurs, le carnaval d’articles que j’avais lancé concernant les différentes manières de traiter les phobies est arrivé à son terme la semaine dernière. Pour l’instant, 10 blogueurs ont participé, et j’attends encore la contribution de quelques retardataires. Je prévois de mettre en ligne l’ebook qui récapitulera toutes les participations dès la première semaine de janvier, et à cette occasion, je vous raconterai comment j’ai mis en application les conseils de mes collègues du net ​:)

Un très grand merci à eux également d’avoir accepté de prendre un peu de temps pour participer à cet événement, 

​et d’avoir ainsi contribué, à leur manière, à tracer une feuille de route qui me permettra de poursuivre mon chemin vers une libération complète de mes blocages au volant.

Enfin, last but not least, merci à vous pour vos visites sur ce blog,

votre intérêt pour les expériences que je partage ici, et vos commentaires qui me touchent beaucoup. Ce blog m’apporte énormément en termes de développement personnel, et cela, c’est principalement grâce à vous qui me lisez !

Alors voilà mes chers lecteurs, en attendant de vous retrouver en 2019 et de vous faire part de ma meilleure astuce pour appliquer mes résolutions du Nouvel An,

Je vous souhaite un Merveilleux Noël!

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !
  •   

Laisser un commentaire