Eviter les charlatants

Publié le par

les mirages du développement personnel :
Esotérisme et au souffle occulte 

Durant de nombreuses années , je me suis vue attirée comme un aimant par l’aspect irrationnel des choses, on pourrait même dire les « pratiques occultes », et je ne comprenais pas pourquoi. Plus j’essayais d’éviter ce penchant – que j’avais catalogué néfaste – plus il m’obsédait.

C’était, comme l’a relevé l’Express en 2005 dans son article La folie de l’ésotérisme, la grande revanche de l’irrationnel, de l’impénétrable et de l’hermétique sur l’esprit rationnel.

Dans cet article, l’ésotérisme était défini comme une pièce à deux facettes, l’une positive et l’autre négative. Dans son aspect positif, il s’agit d’une forme de pensée, d’un style d’imaginaire reposant sur l’intuition. Grâce à cette pensée intuitive, et par le recours aux symboles et aux allégories, il est possible de découvrir une « harmonie universelle », un sens derrière l’apparent chaos des évènements.

Dans son aspect négatif, l’ésotérisme était décrit comme «un fatras de rituels farfelus », et « un ensemble de pratiques magico-initiatiques ».

A ce propos, les auteurs indiquaient : « Les adeptes des chausse-trapes et des secrets, du Saint-Graal et des clés de l’au delà, du sens caché et de la pénombre se multiplient, comme si, après trois siècles d’emprise rationaliste, une irrésistible envie de divaguer s’était emparée de nos esprits corsetés. S’engouffrant dans l’espace laissé libre par les religions traditionnelles, surfant sur la paranoïa propre aux périodes de crise, l’esprit occulte souffle partout ».

Il y a de cela quelques années, je faisais donc partie de ces esprits envoutés par le souffle occulte. Et, puisque j’empruntais malgré moi ce chemin, je me suis intéressée à tout ce que je pouvais trouver sur le sujet, de la pratique des mantras à la méditation dans un caisson d’isolation sensorielle, en passant par l’étude des symboles de l’inconscient collectif décrits par C. G. Jung aux symboles de la franc-maçonnerie, et, à mes stades les plus déjantés, en allant voir ce qui se racontait et se pratiquait sur la numérologie, le karma, les anges, la kabbale, la réincarnation ou encore le reiki.

Bref, comme vous l’aurez compris, au cours de ma quête intérieure, j’ai expérimenté l’ésotérisme sous ces deux aspects : le charlatanisme et la recherche spirituelle sincère, ce qui m’a conduit à étudier un certain mode de fonctionnement du psychisme humain.

Ces diverses expériences m’ont amenée à conclure que la découverte et l’utilisation de l’esprit intuitif qui sommeille en chacun de nous est non seulement nécessaire à l’équilibre psychique, mais surtout indispensable à la croissance individuelle. Et personne ne devrait se dérober à l’exploration de cette facette irrationnelle de son être.

Cela étant, un esprit rationnel en état de fonctionnement est le seul outil qui puisse tenir le chercheur sincère éloigné du charlatanisme.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •