La connaissance de soi selon le MBTI

Publié le par

Le Myers-Briggs type Indicator (test MBTI) est un outil d’évaluation psychologique qui a pour but d’analyser notre fonctionnement selon 4 critères : Orientation de l’énergie / Recueil de l’information / Traitement de l’information / Mode d’action.

LE TEST MBTI C'EST QUOI ?

Ce test psychologique permet de classer notre personnalité selon 16 grands types, avec nos points forts et nos points faibles, et de comprendre nos sources de motivations. 

Une bonne compréhension de ces 16 grands types permet également de mieux comprendre comment fonctionnent les autres.

Le MBTI a été mis au point en 1962 par Isabel Briggs Myers et sa mère, Katherine Cook Briggs. Se faisant, elles se sont fondées sur les travaux de Carl Gustav Jung (1875-1961), psychiatre suisse et disciple de Freud

MBTI ® et MYERS-BRIGGS TYPE INDICATOR ® sont désormais des marques déposées.  MYERS-BRIGGS™ est une marque de Consulting Psychologists Press, Inc (CPP).

Selon cette société de Consulting, le MBTI permet d’améliorer nos relations personnelles et professionnelles, d’augmenter notre productivité et d'identifier nos préférences en matière de leadership et de communication.

A ce jour, le test MBTI est le test de personnalité le plus célèbre, et l’outil d’auto-évaluation le plus utilisé au monde. Environ 2 millions de personnes par an passeraient ce test dans des perspectives aussi diverses que :

  • ​Compréhension de soi et développement personnel.
  • Conseils d’orientation.
  • Evolution et gestion de carrière.
  • Cohésion d’équipe.
  • Formation au management et au leadership.
  • Conseil en communication etc.

Retour au menu

HISTORIQUE DU TEST MBTI

Dans son livre Types psychologiques, paru en 1921, Jung expose que, selon ses observations, l’esprit humain recueille l’information de deux manières : par le biais des 5 sens (Sensation ou Sensing en anglais) ou l’intuition (Intuition en anglais).

Il ajoute que notre psychisme traite ensuite l’information selon des critères objectifs et rationnels (Reflexion ou Thinking en anglais) ou selon des valeurs subjectives (Sentiment ou Feeling en anglais).

De plus, toujours selon les observations de Jung, nous avons tendance à orienter notre énergie vers l’environnement extérieur et les interactions avec autrui (Extraversion), ou vers notre univers intérieur d’idées, de souvenirs et d’émotions (Introversion).

A partir des travaux de Jung, diverses approches théoriques ont été élaborées, dont la socionique en Union soviétique et le MBTI aux États-Unis. L'apport du MBTI a été d'identifier une 4ème préférence psychique (en plus des modes Orientation de l’énergie, Recueil de l’information et Traitement de l'information) : le mode d’Action.

Selon la théorie du MBTI, une fois que nous avons perçu et traité une information, nous décidons d’agir selon un plan déterminé à l’avance (Organisation, ou Jugement en anglais) ou en fonction de l’évolution des circonstances (Spontanéité, ou Perception en anglais).

Retour au menu

LES 4 FONCTIONS PSYCHIQUES DU TEST MBTI EN DETAIL

Comme déjà mentionné, le test MBTI se base sur le postulat que notre fonctionnement psychique est organisé selon 4 fonctions : Orientation de l’énergie, Recueil de l’information, Traitement de l’information et Mode d’action.

Je résume pour vous ce qu'impliquent ces fonctions psychiques : 

ORIENTATION DE L'ENERGIE
(EXTRAVERSION - INTROVERSION)

Tout d'abord, il faut bien comprendre que les pôles extraversion et introversion ne sont pas synonymes de confiance et de timidité. 

Ils se rapportent à la manière dont nous tirons notre énergie, comme nous allons le voir.

POLE EXTRAVERSION  (E)

  • Notre énergie est orientée et puisée dans le monde extérieur

- L'énergie des Extravertis est projetée, dirigée vers les gens et les choses extérieures. 
- Les Extravertis sont naturellement actifs, expressifs et sociables.
- Ils ont besoin de passer du temps avec leurs amis et de faire des activités car ils se ressourcent au contact d’autrui et du monde extérieur (cafés, manifestations, concerts, expositions).
- L'Extraversion permet d’entrer facilement en contact avec autrui et d’avoir le gout de l’action.

Retour au menu 

POLE INTROVERSION (I)

  • Notre énergie est orientée et puisée dans le monde intérieur

- L'énergie des Introvertis est, à l'opposé des Extravertis, concentrée à l'intérieur d'eux-mêmes.
- Elle interagit fortement avec leurs pensées ainsi que leurs perceptions intérieures et émotions.
- Les Introvertis sont réservés et discrets. Ils ont besoin d’intimité et de solitude car ils se ressourcent en eux-mêmes et s’épuisent au contact des foules.
- L’introversion permet de se concentrer, de réfléchir et de rêver.

Retour au menu

Pour les plus auditifs d'entre vous, voici une petit vidéo youtube de récapitulation réalisée par Mai Hichem que j'ai trouvée bien faite : 

RECUEIL DE L'INFORMATION 
(SENSATION - INTUITION)

Cette fonction est en rapport avec la manière dont nous percevons le monde, ou plus précisément, les éléments sur lesquels nous allons porter notre attention. 

Cela ne signifie pas que les "intuitifs" n'utilisent pas leurs 5 sens pour recueillir l'information. A l'inverse, cela n'implique pas que ceux d'entre nous qui privilégient leur 5 sens pour collecter l'information n'aient pas d'intuition. 

Comme nous allons le voir, cela signifie qu'utiliser ses 5 sens implique de se focaliser sur une perception (ou information) à la fois. L'usage de l'intuition, au contraire, implique de se concentrer sur les liens entre plusieurs perceptions (ou informations).

POLE SENSATION (S)

  • Nous recueillons l'information avec nos 5 sens (ce qui est vu/expérimenté)

- La  sensation nous permet de voir, entendre, goûter, toucher et sentir le monde autour de nous.
- Elle nous sert à récolter des données concrètes, là et maintenant, à accumuler les expériences, les faits et les données.
- Cette fonction nous permet donc d'être réalistes, rattachés au monde qui nous entoure, ainsi que de nous montrer attentifs aux nuances de couleurs, sons, formes, goûts et placement des objets (sens de l'observation).
- La sensation nous permet également de conserver des données sensorielles, notamment pour les comparer à des expériences antérieures. 
- La sensation est ainsi nécessaire pour revivre dans le détail des expériences sensorielles passées. Cette compétence se révèle extrêmement utile dans le cadre de toutes les nouvelles thérapies psycho-corporelles.
- Ce pôle nous permet donc de reconnaitre "ce qui est" et d'être en contact avec "ce qui était".

Retour au menu

POLE INTUITION (I)

  •  Nous recueillons l'information avec notre 6e sens psychique (ce qui est imaginé/pensé)

- L’intuition nous permet de percevoir des renseignements abstraits, comme les symboles et les concepts.
- Elle est utile pour procéder à  une interprétation mentale de ce que nous percevons.
- C'est l'intuition que nous utilisons pour avoir une vision globale des choses, entrevoir les possibilités du futur et concevoir de nouvelles idées, entreprises ou machines.
- C’est avec ce pôle que nous établissons des connexions entre différents évènements, que nous donnons du sens à ce que nous vivons, et que nous imaginons comment les choses pourraient être ou devenir (6e sens).
- C'est également au moyen de l'intuition que l'on peut rêver éveillé, développer son imagination, mieux se connaître et progresser sur le chemin du développement personnel.
- L'intuition nous sert donc à appréhender « ce que cela pourrait signifier » et « ce que cela pourrait devenir ».

Retour au menu

Et pour ceux qui auraient eu la flegme de me lire, je ne suis pas rancunière : voici une autre petite vidéo de Mai Hichem, toujours aussi bien faite 🙂

TRAITEMENT DE L'INFORMATION
(REFLEXION - SENTIMENT)

Cette fonction est en rapport avec la manière dont nous prenons nos décisions. Cela peut se faire de manière rationnelle (réflexion) ou émotionnelle (sentiment). 

Avant d'aller plus loin, il est important de souligner que le test mbti n'est pas un test de QI et que le fait de prendre ses décisions sur la base de la raison (plutôt que du sentiment) n’a aucun rapport avec notre quotient intellectuel.

En effet, une personne à haut QI peut très bien prendre la plupart de ses décisions en se basant sur ses sentiments (et ainsi se comporter de manière "irrationnelle").

A l'inverse, il n'est pas nécessaire d'avoir un QI particulièrement élevé pour prendre ses décisions sur des bases objectives et logiques plutôt que sur des bases émotionnelles et subjectives. Par exemple, cela ne demande pas une réflexion très poussée de licencier un employé parce qu'il n'y a plus de fonds pour financer son poste. Mais cette décision est basée sur des faits objectifs, alors que garder l'employé pour ne pas le mettre dans une situation difficile relève d'une considération subjective.

Maintenant que j'ai calmé l'enthousiasme de ceux d'entre vous qui auraient eu tendance à prendre la pente glissante de l'orgueil, voyons plus en détails le fonctionnement de ces deux pôles.

POLE PENSEE (T-THINKING)

  • Nous prenons nos décisions selon des critères objectifs (logique, raison)

- La logique nous permet de rechercher la cohérence, tant dans le monde pratique (nature, machines, entreprises) que dans le monde théorique (idées, idéologies, croyances).
- C’est avec ce pôle que nous pouvons identifier les principes sous-jacents des évènements ou des idées et prévoir les conséquences d’une action.
- C'est également la pensée qui nous sert à comprendre la construction des différentes idées et croyances, et d'en identifier les éventuelles incohérences.
- En bref, le pôle pensée nous permet de comprendre le fonctionnement des choses dans le monde avec objectivité.

Retour au menu

POLE SENTIMENT (F-FEELING)

  • Nous prenons nos décisions selon des critères subjectifs (émotions, valeurs)

- Le Sentiment nous permet, par l’utilisation d’un système de valeurs (qu’elles soient culturelles ou individuelles), de rechercher l’harmonie, tant avec les autres qu’en soi-même.
- C’est avec ce pôle que nous tenons compte de nos besoins émotionnels et de ceux des autres, et que nous définissons ce qui est acceptable tant pour nous-même que pour le groupe.
- Le Sentiment nous permet ainsi d'avoir conscience de nos émotions et valeurs.
- Il nous sert également à créer des liens affectifs avec des personnes partageant les mêmes valeurs, de ressentir les émotions des autres (empathie) ainsi qu'à extérioriser et partager nos émotions.

Retour au menu  

Pour les plus faignasses d'entre vous, youtube vient une fois encore à la rescousse : 

MODE D'ACTION (JUGEMENT - PERCEPTION)

Cette fonction se rapporte à la manière dont nous aimons agir pour atteindre nos objectifs.

A ce stade, il est important de préciser que le fait de privilégier le pôle jugement ne signifie absolument pas que l'on soit une personne qui juge beaucoup les gens ou les situations.

De même, le fait de privilégier le pôle perception ne veut pas dire que nous ayons des capacités de perception spéciales, tel The Sentinel 🙂

En fait, ces mots sont tirés des termes anglais Judgment et Perception. Le premier terme se rapporte au fait de préférer vivre selon un mode de vie structuré et ordonné, alors que le second implique de privilégier un environnement souple et adaptable.

Cette précision apportée, passons à l'examen détaillé du fonctionnement de ces deux pôles.

POLE ORGANISATION (J-JUGEMENT)

  • Nous planifions nos actions à l'avance.

- Ce pôle nous permet de vivre dans un environnement structuré, ordonné et prévisible.
- Il fait appel à des qualités d'organisation, de méthode et de fiabilité.

Retour au menu

POLE SPONTANEITE (P-PERCEPTION)

  • Nous adaptons nos actions aux circonstances.

- Ce pôle nous permet l’expérimentation et l’ouverture aux changements.
- Il fait appel à des qualités de flexibilité, curiosité, réactivité et spontanéité.

Retour au menu

Au cas où mes explications auraient manqué de clarté, voici encore une fois le lien vers la vidéo récapitulative de Mai Hichem :


Comme vous l'aurez surement compris, au vu des 2 préférences possibles pour chacune de ces 4 dimensions, le MBTI identifie 16 grands types de personnalités.

Ces 16 grands types peuvent être classés de la manière suivante : 

  • Les individus utilisant en priorité les pôles Intuition et Pensée (NT) : ENTJ, ENTP, INTJ, INTP. Ce groupe serait avant tout à la recherche de savoir.
  • Les personnes utilisant en priorité les pôles Intuition et Sentiment (NF) : ENFJ, ENFP, INFJ, INFP. Ce groupe serait avant tout à la recherche d’identité.
  • Celles qui utilisent en priorité les pôles Sensation et Jugement (SJ) : ESFJ, ESTJ, ISFJ, ISTJ. Ce groupe serait avant tout à la recherche de sécurité.
  • Les individus utilisant en priorité les pôles Sensations et perception (SP) : ESFP, ESTP, ISFP, ISTP. Ce groupe serait avant tout à la recherche de sensations.

Il faut préciser que la distribution des types de personnalités dans la population ne serait pas homogène, certains groupes étant beaucoup plus représentés que d’autres.

Par exemple, les ESFJ représenteraient 9 à 13% de la population, alors que la proportion des INTJ ne serait que de 2 à 4 %.

Pour une description détaillée de chacun des 16 types : rendez-vous directement sur ma section Les 16 types en détail.

Retour au menu

FIABILITE DU TEST MBTI

Malgré sa popularité, le test MBTI a récemment reçu plusieurs critiques, notamment les suivantes :

  • L'absence de caractère scientifique du test.
  • Le caractère binaire du test.

L'ABSENCE DE CARACTERE SCIENTIFIQUE
DU TEST

Cette critique se fonde sur le fait qu'Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs, les deux co-créatrices du test, n’ont pas suivi de formation officielle en psychologie.
De plus, le test a été créé d'apèrs une théorie de Jung datant de 1921, soit pour partie avant que la psychologie ne soit reconnue et traitée comme une science.

A l’époque d’ailleurs, pour  Jung lui-même, les types de personnalité correspondaient à des observations personnelles plus qu’à une classification stricte. Aucune expérience scientifique n’a ensuite validé ces types psychologiques.

Retour au menu

LE CARACTERE BINAIRE DU TEST

Cette critique reproche au MBTI de se fonder sur une dichotomie (Extraverti vs Introverti, Sensation vs Intuition, Pensée vs Sentiment, Jugement vs Perception).  Sur la base des pôles que nous utilisons de manière préférentielle, le test nous "place" dans l’une des 16 "cases" de personnalité susmentionnées.

Or nos personnalités correspondent à des continuums : nous ne sommes jamais ni complètement introvertis, ni complètement extravertis. Nous n’avons pas une seule manière de prendre des décisions, ni une seule façon de voir les choses. Selon les contextes, nos humeurs ou les enjeux, nous faisons appel à notre pôle sensation ou notre pôle intuition, pensée ou raison etc.

De ce fait, le test a reçu la critique de donner des résultats inexacts et irréguliers, les personnes qui le passeraient deux fois étant susceptibles d’obtenir des résultats différents (voir à ce sujet l'article paru dans VOX).


Retour au menu

MON AVIS SUR LA QUESTION

Selon moi, s'il est vrai que l'on peut reprocher au test son absence de caractère scientifique, la seconde critique n'est pas vraiment fondée. 

Il est évident qu’utiliser nos fonctions psychiques selon un mode préférentiel n’implique pas que nous choisissions systématiquement le même pôle lorsqu’il s’agit d’orienter notre énergie, de percevoir des informations, de les traiter et d’agir.

Nos choix se situent sur un spectre entre les deux pôles, et privilégier l’un des deux ne signifie pas exclure l’autre. L’approche du MBTI ne prétend d’ailleurs pas le contraire.

Ainsi, il est possible que vous et moi soyons catégorisés T (Thinking) concernant le traitement de l'information. Mais, en ce qui me concerne, je prendrais mes décisions selon la logique plutôt que sur la base de mes sentiments dans 90% des cas. Alors que vous, vous auriez recours à la logique  dans 55 % des cas.

On comprend donc bien que même si, concernant la prise de décision, nous utilisons tous deux le même pôle préférentiel, nous ne le faisons pas avec la même fréquence. Vous êtes beaucoup plus à l’aise que mois avec la fonction Feeling.

Ce constat est évident, et selon moi, il n'enlève rien à l'intérêt du MBTI.

Le rôle du MBTI est de nous faire prendre conscience des pôles que nous utilisons moins, afin d’être capable de les solliciter plus fréquemment. Cela pour nous permettre d’enrichir notre manière de percevoir l’environnement, de prendre des décisions et de mener à bien nos projets.

En effet l’utilisation d’un pôle plutôt que l’autre ne relève pas d’un choix conscient. Il s’agit d’habitudes que nous avons mises en place au fil du temps en fonction de notre personnalité, notre éducation et nos croyances.
Et il est intéressant de pouvoir mettre en place consciemment des alternatives à nos préférences inconscientes.

Les critiques adressées au MBTI ont le mérite de rappeler que, comme bien d’autres tests de personnalité, ce test est à prendre avec des pincettes (aucun test n’étant en mesure de définir, en quelques traits de personnalités la complexité psychique de chaque être humain).

Il n’en reste pas moins que l’approche du Myers Briggs Indicator demeure utile dans une perspective de développement personnel.

Si toutefois vous souhaitez approfondir les critiques portées au MBTI, vous pouvez consulter le livre de Patrick Vareille, Arnaques et Impostures : MBTI, Golden etc...

Pour des conseils sur diverses manières de développer vos pôles les moins utilisés : rendez-vous sur ma rubrique Développement des pôles faibles.

Retour au menu

PASSER LE TEST MBTI

Comme je l'ai expliqué au début de cet article, le MBTI est une marque déposée par la Fondation Myers Briggs, et de ce fait, seuls les praticiens certifiés peuvent faire passer officiellement un « test MBTI® », étant précisé que ce test est payant.

La protection légale mise en place par la Fondation Myers Briggs vise à assurer que le test MBTI® soit utilisé dans le respect d’un code de déontologie et que l’interprétation des résultats soit de qualité. Le plus souvent, les résultats sont analysés par une personne ayant suivie une formation mbti et obtenu la certification.

Il existe toutefois des tests gratuits sur internet permettant de mieux comprendre notre fonctionnement psychique. Ces tests nous permettent d'identifier les pôles que nous utilisons de préférence et de nous positionner parmi les 16 grands types de personnalité.

Vous pouvez passez ces tests sur les sites suivants :

Retour au menu

LES 16 TYPES DE PERSONNALITES EN DETAILS

​​

​​Vous souhaitez apprendre à identifier la personnalité de vos interlocuteurs en un clin d'oeil ?

​Téléchargez mon guide gratuit sur les 16 personnalités MBTI

envelope

RECHERCHE DE SAVOIR

RECHERCHE D'IDENTITE

RECHERCHE DE SECURITE

RECHERCHE DE SENSATIONS

 DEVELOPPER SES POLES FAIBLES

DEVELOPPER SON POLE EXTRAVERSION

  • Prenez de temps à autre l'initiative pour des sorties plutôt que d'attendre que vos amis, votre partenaire ou la famille ne le fasse. 
  • Intervenez davantage en groupe, pour faire valoir vos opinions et idées.
  • Autorisez vous à parler de manière spontanée plutôt que traiter intérieurement toutes les informations et ne partager que les conclusions.
  • Plutôt que de refuser systématiquement les invitations à des fêtes, acceptez d'y participer davantage et prenez votre propre voiture pour partir quand vous le souhaitez.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE INTROVERSION

  • Traitez vos pensées et sentiments par l'écriture ou la méditation, plutôt que la parole.
  • Pratiquez des activités plaisantes mais qui n'impliquent pas d'être avec d'autres (marches dans la nature, lecture, méditation) pour découvrir votre monde intérieur.
  • Laissez parler les autres et assurez vous qu'ils sont disponibles pour écouter ce que vous avez à dire avant de prendre la parole.
  • Réfléchissez et étudiez les sujets en profondeur avant d'en parler.

  • Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE SENSATION

  • Prenez le temps d'utiliser vos 5 sens : observez, écoutez, sentez et goûtez les choses.
  • Ouvrez vous à la réalité pratique et porter une attention particulière à la faisabilité de vos idées et visions (en planifiant par écrit vos projets sans omettre les détails et les implications pratiques).
  • Prêtez attention aux détails de votre vie quotidienne (gestion de l'argent, entretien des objets ménagers, emplacement de vos affaires etc).
  • Entraînez vous à être ici et maintenant plutôt que de vivre constamment dans votre tête et le futur (notamment par des exercices de méditation ou de yoga).
  • Entraînez vous régulièrement à pratiquer des activités concrètes (comme la cuisine, les massages, la randonnée, le jardinage, le bricolage ou la planification de week-ends).
  • Communiquez de façon précise, concrète et détaillée en fournissant des exemples.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE INTUITION

  • Intéressez-vous à des connaissances ne présentant pas nécessairement d'intérêt pratique (comme les rêves, la poésie ou l'imagination).
  • Ouvrez-vous à des lectures sur la philosophie, la spiritualité ou les phénomènes psychiques. Acceptez de prendre part à des discussions sur le sens de la vie.
  • Avant d'évaluer et de juger une situation, accordez vous du temps pour regarder au-delà de l'évidence et imaginer de nouvelles possibilités. 
  • Développez votre imaginaire en vous autorisant, chaque jour, à rêver, à vous intéresser à l'art, ou  à lire de la science fiction.
  • Entraînez-vous à trouver des relations entre les choses au moyen d'analogies, de comparaisons, de métaphores.
  • Entraînez-vous à communiquer de façon globale et synthétique.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE PENSEE

  • Développez votre assertivité (capacité à exprimer ses sentiments et besoins sans crainte ni colère) et entraînez-vous à communiquer de manière directe afin de vous faire respecter.
  • Evitez de prendre des décisions impulsives. Pour cela, forcez-vous à évaluer objectivement les alternatives à chaque situation ou achat avant d'agir.
  • Apprenez à ne pas prendre les critiques personnellement. Observez vos réactions émotionnelles calmement, sans vous identifier à vos émotions.
  • Ouvrez votre pensée à des domaines nécessitant la logique. Par exemple en suivant des cours de statistiques, de sciences, d'économie, ou encore en jouant à des jeux de stratégie comme les échecs.
  • Exercez votre esprit critique en jouant « l'avocat du diable » dans les discussions . Pour cela, relevez toutes les contradictions de l'idée débattue.
  • Communiquez de façon méthodique et logique, en montrant l'enchaînement des faits, des causes et des conséquences.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE SENTIMENTS

  • Prêtez attention à l'impact de vos remarques sur les autres. Essayez de présenter les choses d'une façon facile à entendre (pour préserver l'égo de la personne concernée).
  • Félicitez et encouragez les autres plus fréquemment. Entrainez vous à communiquer de manière chaleureuse en soulignant les valeurs en jeu.
  • Soyez à l'écoute de vos émotions et valeurs en prêtant attention à vos sensations corporelles.
  • Développez votre capacité à comprendre les émotions et sentiments des autres en observant leur langage corporel.
  • Prenez contact avec vos valeurs personnelles. Dans cette optique, faites la liste de vos goûts et dégoûts, l'inventaire de ce que vous aimeriez laisser en souvenir à vos enfants et vos amis, ou encore, méditez sur ce qui est important pour vous.
  • Appréciez et entretenez vos liens intimes. Pour cela, apprenez à exprimer vos sentiments à ceux qui comptent, et à passer du temps avec eux.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE ORGANISATION (JUGEMENT)

  • Forcez-vous à respecter les horaires, ainsi que vos promesses et engagements.
  • Portez attention aux réactions des autres en cas d'annulation de dernière minute ou de retards non justifiés.
  • Faites chaque jour une petite liste de choses à terminer. Puis terminez-en au moins une par jour et accordez-vous une récompense.
  • Prenez modèle sur un ami patient et bien organisé pour vous fixer des objectifs, les prioriser et les atteindre.
  • Focalisez-vous sur le suivi et l'aboutissement des tâches en cours plutôt que d'imaginer continuellement de nouveaux projets.

Retour au menu

DEVELOPPER SON POLE SPONTANEITE (PERCEPTION)

  • Arrêtez d'être sans cesse en activité et prenez du temps pour vous relaxer.
  • Acceptez de temps à autre de laisser les choses suivre leur cours (lâchez prise).
  • Evitez de prendre trop d'engagements afin de vous laisser l'espace pour changer d'avis ou de plan.
  • Autorisez-vous à prendre certaines décisions (sans grandes conséquences) sur un coup de tête.
  • Planifiez régulièrement du temps pour faire quelque chose d'imprévu (semaine de vacances totalement imprévue, invitation d'amis à la dernière minute ).

Retour au menu

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !
  •   

2 réflexions sur “La connaissance de soi selon le MBTI”

    • Avec plaisir !! N’hésitez pas à me dire s’il y a d’autres sujets qui vous intéressent. Comme cela je pourrais peut-être écrire un article à ce propos.

Laisser un commentaire