Le Big Five

Publié le par

Mieux se connaitre
avec le big Five

En psychologie, le Test Big Five (OCEAN) est un modèle utilisé pour décrire et étudier notre personnalité en fonction de 5 facteurs présents, en proportions variables, en chacun de nous.

Océan dans lequel sont mentionnés les 5 facteurs de personnalité évalués par le Test Big Five

LE TEST BIG FIVE, C'EST QUOI ?

A la différence du MBTI, le modèle du Test Big Five n’est pas issu d’une perspective théorique. Ce test découle d’études empiriques menées par plusieurs équipes de chercheurs dès la fin des années 1950.

La collecte de ces données factuelles a mis en évidence 5 facteurs ayant pour caractéristique d’influencer nos comportements.

De ce fait, le Test Big Five ne nous classe pas en 5 types de personnalités. Il nous évalue selon 5 facteurs. Ces facteurs permettent de se faire une idée assez précise des comportements que nous sommes susceptibles d'adopter selon différents contextes de vie (interactions avec autrui, réussite professionnelle, bien-être, satisfaction de vie, santé mentale etc..)

Retour au menu

FIABILITE DU TEST BIG FIVE

Le test  Big 5 est issu d'études dites empiriques, c'est-à-dire d'observations et d'analyses statistiques.

Pour cette raison, et contrairement au MBTI ou l’Ennéagramme, le modèle du Test Big Five est reconnu par le monde scientifique comme une référence pour l'évaluation des traits de la personnalité.

De plus, bien que la personnalité évolue jusqu’au début de l’âge adulte, les études montrent qu'en règle générale, sur les 5 facteurs testés par le Test Big Five,  notre caractère demeure relativement stable passé 30 ans (McCrae et Costa, 1990).

Cela ne signifie pas que l'on ne puisse pas changer de comportement suite aux  aléas de la vie ou un travail sur soi. Mais  dans les faits, ces changements ne se produisent en principe pas naturellement après l’arrivée de l’âge adulte.

Dans une optique de développement personnel, les tests psychologiques tels que celui proposé par le Test Big 5 sont donc particulièrement intéressants. Ils nous permettent de prendre conscience et d'ajuster certaines de nos tendances inconscientes, lorsqu'elles sont susceptibles de nous desservir.

Retour au menu

LES 5 FACTEURS DU TEST BIG FIVE

Le Test Big 5 est également appelé modèle OCEAN, car les 5 facteurs identifiés forment l’acronyme OCEAN :

  • (O) pour Ouverture à l’expérience. Cet aspect comprend notamment notre capacité à nous intéresser à de nouvelles idées, ainsi qu'à faire preuve d’originalité, curiosité et imagination.
  • (C) pour Caractère consciencieux. Ce trait de personnalité se rapporte à l’autodiscipline, soit la capacité à respecter nos obligations et atteindre nos objectifs par le biais d’un certain contrôle sur nous-même.
  • (E) pour Extraversion. Cet aspect concerne la recherche de stimulations et de compagnie auprès des autres, ainsi qu’à l'énergie et l'enthousiasme que nous ressentons au contact d’autrui.
  • (A) pour Agréabilité. Ce facteur concerne la tendance à nous montrer compatissant et coopératif plutôt que soupçonneux et antagonique envers les autres.
  • (N) pour Névrotisme. Ce 5e trait de personnalité mesure l'instabilité émotionnelle. Il s’agit de notre tendance à éprouver facilement des émotions désagréables (comme la colère, l'inquiétude ou la nervosité), ce qui perturbe notre équilibre émotionnel.

Selon le Test Big 5, ces cinq dimensions constituent un minimum pour décrire dans son entier le caractère d'une personne. Par conséquent, pour connaître un individu, il faut être capable de le jauger au moins sur ces aspects.

Chacun de ces cinq facteurs inclut plusieurs traits de personnalité. Je les détaille pour vous : 

OUVERTURE A L'EXPERIENCE

Ce facteur se décompose ainsi:

  1. Curiosité intellectuelle (centres d’intérêts multiples).
  2. Volonté d’expérimenter (capacité à sortir de notre zone de confort pour vivre de nouvelles expériences).
  3. Tolérance à la diversité (ouverture d’esprit à des idées inhabituelles et peu conventionnelles).
  4. Intérêts artistiques (sensibilité aux dimensions de l’existence dépourvues d’utilité pratique).
  5. Imagination (créativité, capacité à rêver, à s’écarter de la dimension concrète de la réalité).
  6. Profondeur des émotions (capacité à ressentir nos émotions selon différents degrés de subtilité).

Obtenir un score élevé concernant l’ouverture à l’expérience est important pour s'épanouir dans le cadre d’emplois qui requièrent de la créativité et une attitude flexible (exemple : publicité,  recherche ou  activités artistiques).

En revanche, un score faible implique de meilleures performances professionnelles pour les emplois nécessitant le sens du concret, la maitrise de nos émotions et un ancrage fort à la réalité (exemple :  police).

Par ailleurs, il est important de souligner que le modèle du Big 5 n'est pas un test de QI et que le facteur d’ouverture à l’expérience n’a aucun rapport avec notre quotient intellectuel. 

Des personnes obtenant un score élevé concernant l’ouverture à l’expérience et dotées d’une vaste culture générale peuvent faire preuve d’une qualité de raisonnement faible. A l'inverse, des individus dotés d'une culture générale plus pauvre peuvent s’avérer particulièrement compétents pour résoudre des problèmes intellectuels complexes.

Retour au menu

CARACTERE CONSCIENCIEUX

Ce trait de personnalité comprend :

  1. Sens des responsabilités (fiabilité, capacité à respecter ses engagements).
  2. Recherche de résultats (ambition, capacité à se fixer des objectifs concrets).
  3. Ordre (capacité à faire preuve d’organisation et de méthode pour atteindre ses objectifs).
  4. Circonspection (rigueur dans l’analyse et la réalisation de ses tâches).
  5. Autodiscipline (capacité à contrôler, réguler et diriger ses impulsions pour atteindre ses objectifs).
  6. Combativité (capacité à persévérer dans le temps pour mener à bien une tâche).

Lorsque nous sommes consciencieux (score élevé sur ce facteur) nous atteignons facilement nos objectifs. Nous sommes capables de planifier de manière réaliste les étapes à franchir puis de maintenir une ligne de conduite pour réussir.

Les études ont par ailleurs démontré que le caractère consciencieux constitue un indicateur majeur de réussite professionnelle, et ce quel que soit l’emploi.

Toutefois, ce trait de caractère n'est pas un avantage lors d'évènements exigeant adaptabilité, réactivité, imprévisibilité ou fantaisie. De plus, des individus obtenant un score très élevé au critère de caractère consciencieux peuvent souffrir de perfectionnisme  et être perçu comme rigides ou ennuyeux.

Retour au menu

EXTRAVERSION

Cet aspect se rapporte à :

  1. La recherche de stimulations (puiser son énergie dans l’interaction avec le monde extérieur et autrui plutôt qu’en soi-même).
  2. La sociabilité (capacité à s'impliquer dans en groupe).
  3. L'aménité (capacité à se montrer avenant et agréable au contact d’autrui).
  4. L'assertivité (capacité à s'affirmer face à autrui sans timidité ni agressivité).
  5. Le niveau d’activité (dynamisme, capacité à se tourner vers l’action plutôt que la contemplation).
  6. Les émotions positives (enthousiasme, confiance en soi, espoir concernant l’avenir).

Obtenir un score élevé concernant l’extraversion permet de s'épanouir dans le cadre d’activités de groupe, d’apprécier les évènements sociaux, de se confronter plus facilement au monde extérieur et d’être facilement dans l’action.

Lorsque nous obtenons un score faible au critère extraversion, notre personnalité sera décrite comme introvertie. Dans ce cas, cela signifie que nous sommes moins exubérants, plutôt calmes et moins dépendants de la vie sociale. 

Cette attitude ne doit pas être interprétée comme de la timidité ou de la dépression. Les introvertis ont simplement besoin de moins de stimulations et de plus de temps en solitaire pour recharger leur niveau d’énergie. 

Professionnellement, une personnalité extravertie sera plus à l’aise lorsqu'il s'agit de s’impliquer dans diverses interactions sociales (relations publiques, enseignement, vente). A l'inverse, l’introversion sera un atout pour les positions impliquant un travail indépendant et solitaire (justice, recherche).

Retour au menu

AGREABILITE

Ce facteur comprend : 

  1. Sympathie (capacité à se montrer amical, convivial et chaleureux envers autrui).
  2. Conformité (capacité à éviter de choquer ou déranger par des comportements déviants).
  3. Modestie (se mettre sur un pied d’égalité avec autrui).
  4. Altruisme (désir de coopération et d’harmonie sociale, capacité à transiger pour concilier ses intérêts avec ceux des autres). 
  5. Confiance (vision optimiste de la nature humaine).
  6. Sincérité (capacité à s'impliquer sincèrement dans ses relations, à se montrer compatissants et bienveillants).

Le caractère agréable est à l'évidence un avantage pour devenir et rester populaire, ainsi que pour avoir une vie sociale riche et assurer l’harmonie au travail.

En revanche, un haut score concernant ce facteur n’est pas un avantage pour prendre des décisions difficiles et impopulaires.

Ce sera également un désavantage dans le cadre d’interactions nécessitant lucidité et esprit critique (confrontation à des charlatans, manipulateurs etc.) En effet, dans de telles situations, si nous savons nous montrer soupçonneux quant aux motivations d'autrui (et donc inamicaux et fermés à toute coopération), nous serons mieux aptes à préserver nos intérêts et ceux de nos proches.

Le facteur Agréabilité n’a donc aucun rapport avec le fait d’être ou non "égoïste". Comme on vient de le voir, un individu avec un bas score peut se montrer davantage capable d'agir dans l’intérêt commun qu’une personne enregistrant un haut score d’Agréabilité.

Retour au menu

NEVROTISME

Ce facteur se décompose ainsi :

  1. Affectation (le fait d’être émotionnellement affecté par de petits évènements).
  2. Morosité (mauvaise humeur générale, mélancolie fréquente).
  3. Sensibilité au stress (difficultés à raisonner ou à prendre des décisions dans le cadre de situations présentant un enjeu).
  4. Anxiété (ressentir régulièrement des situations ordinaires comme menaçantes).
  5. Colère et hostilité (difficulté à surmonter des frustrations mineures).
  6. Indolence (tendance à la passivité plutôt qu’à la combativité pour affronter ses problèmes).

Un score élevé au facteur Névrotisme indiquera une disposition à l’instabilité émotionnelle (fébrilité émotionnelle) et aux émotions négatives. 

Dans une certaine mesure,  ce terme s’apparente au fait d’être névrosé selon la définition qu’en donne la psychanalyse. Toutefois, il ne désigne pas un état pathologique ou un trouble de la personnalité, mais simplement la facilité avec laquelle nous nous laissons affecter par les émotions négatives.

À l'inverse, un faible score concernant la dimension Névrosisme révèlera que nous sommes plutôt stables émotionnellement, calmes, et capables de digérer rapidement les émotions négatives.

Dans un tel cas, nous sommes capables de réagir de manière moins émotive aux différentes situations de l’existence, et en règle générale, de mieux gérer le stress.

Le fait d’être stable émotionnellement et peu sensible aux émotions négatives ne signifie pas que nous ressentions fréquemment des émotions positives. Cette dernière caractéristique est plutôt liée au facteur Extraversion. 

Sans surprise, la plupart des professions privilégient les personnes présentant un faible score au  facteur Névrotisme – autrement dit celles qui jouissent d’un niveau élevé de stabilité émotionnelle.

Ces personnes contrôlent en effet  davantage leurs émotions au travail. Alors que les employés moins stables émotionnellement sont susceptibles d'être plus facilement distraits ou stressés par des délais serrés, des situations personnelles et la pression.

Retour au menu

Et pour un résumé de tout ça, je vous poste ici une petite vidéo de nos amis du Québec : 

PASSER LE TEST BIG FIVE

Les tests de personnalité construits sur le modèle du Test Big Five sont des questionnaires d'auto-évaluation. Nous sommes invités à choisir, parmi différentes listes, l'adjectif qui nous correspond le plus et celui qui nous correspond le moins.

A la fin du test, nous obtenons un score pour chacun des 5 grands facteurs de personnalité, avec l’interprétation de ce score. Par exemple : un score supérieur à la moyenne sur le facteur « ouverture à l’expérience » indiquera que nous sommes d'un tempérament curieux, que nous avons tendance à faire preuve d’originalité et à ne pas apprécier la routine.

Lorsque le test Big 5 est passé dans un cadre professionnel (les professionnels des ressources humaines ont souvent recours aux cinq grandes dimensions de la personnalité pour situer les employés), les résultats doivent faire  l'objet d'un entretien de restitution afin d'être confirmés, infirmés ou nuancés.

Pour vous faire une idée de votre personnalité selon les critères du Test Big Five, vous pouvez passer le test gratuitement sur les sites suivants :

Si vous souhaitez obtenir des résultats plus complets, au moyen de tests payants, cette vidéo peut vous intéresser : 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire