L’Ennéagramme

Publié le par

Mieux se connaitre
avec l'Ennéagramme

Figure ésotérique à l'origine symbolisant l’évolution psychologique et spirituelle de l’être humain, l'Ennéagramme est aujourd'hui utilisé comme méthode de développement personnel pour mieux comprendre certains de nos fonctionnements inconscients. 

tableau sur lequel sont mentionnés les 9 types de personnalité selon le test enneagramme

L'ENNEAGRAMME C'EST QUOI ?

Le mot « Ennéagramme » vient du grec (Ennea « neuf » et Grammos « mesure ») et signifie figure à 9 points. ​

Il s'agissait, à l'origine, d'une figure ésotérique (étoile à neuf branches) symbolisant l’évolution psychologique et spirituelle de l’être humain. A partir des les années 1970, l'ennéagramme s’est diffuséen tant que méthode de développement personnel, appelée « ennéagramme des neuf types de personnalité ».

A la différence du modèle Big5, qui se fonde des compilations de données statistiques (étude empirique), l’ennéagramme repose sur une théorie.  Cette théorie a été développée dans les années 1970, principalement par le psychologue Oscar Ichazo et le psychiatre Claudio Naranjo, tous deux d’origine chilienne (pour plus de détails, rendez-vous sur ma section sur l'historique de l'ennéagramme).

Selon cette théorie, notre personnalité se serait  construite autour d’une stratégie inconsciente pour éviter l’une de ces 9 situations :

  • l’imperfection
  • la solitude
  • l’échec
  • la banalité
  • l'envahissement
  • la trahison
  • la souffrance
  • la faiblesse
  • le conflit.

Sur la base de cette théorie, l’ennéagramme décrit neuf types de personnalité (ou ennéatypes) dirigées par neuf motivations fondamentales, elles-mêmes liées à neuf compulsions d’évitements.

Ainsi donc, et contrairement à d’autres systèmes psychologiques, l’ennéagramme ne décrit pas nos comportements mais nos motivations sous-jacentes, lesquelles provoquent certains comportements .

Il s’agit d’un outil de développement personnel qui n’a pas pour but de nous classer ou de nous étiqueter, mais de nous aider à prendre conscience des schémas inconscients susceptibles de motiver nos comportements. Cela dans le but de mieux exploiter nos ressources et affronter nos faiblesses.

Il est également possible, grâce à cette méthode, de mieux comprendre et accepter les comportements des autres.

Retour au menu

HISTORIQUE DE L'ENNEAGRAMME

Comme mentionné, à l’origine, l’ennéagramme serait une figure ésotérique sensée symboliser notre évolution psychologique et spirituelle.

Toutefois, sa genèse demeure floue et plusieurs thèses – controversées - ont vu le jour à ce sujet.

Selon divers auteurs, on retrouverait des traces de l’ennéagramme dans le christianisme du 4e siècle, le soufisme, ou encore la kabbale.

L’ennéagramme en tant que figure ésotérique aurait ensuite été utilisé au XXe siècle par le maître spirituel
Gurdjieff. Ce dernier y aurait eu recourt pour mieux cerner la personnalité de ses élèves et apprendre à chacun d’entre eux comment se situer plus précisément dans son évolution.

Quoiqu’il en soit, en octobre 1960, l’ennéagramme a été présenté par le psychologue Ichazo à l'Institut de psychologie appliquée de Santiago (Chili) en tant que moyen de dresser une carte de la psyché humaine.

Cette description a été reprise et remaniée par le psychiatre Naranjo, afin d’être adaptée à la psychologie contemporaine occidentale.

Les travaux de Naranjo ont ensuite été approfondis par l’américaine Kathleen Speeth, docteur en psychologie comportementale. Ils ont ensuite été portés à la connaissance du grand public par Robert Ochs (enseignant jésuite à l’université de Loyola de Chicago) et Helen Palmer (animatrice de diverses formations pour le développement de l'intuition). 

C'est cette dernière qui entreprit d’épurer le concept de toutes références spirituelles ou religieuses et d’en faire un outil de développement personnel.

Retour au menu

FIABILITE DE L'ENNEAGRAMME

Comme mentionné, la méthode de l’ennéagramme ne se fonde sur aucune étude scientifique mais sur une théorie psychologique.

Tout comme le MBTI, l’ennéagramme a donc fait l’objet de nombreuses critiques de la part de la communauté scientifique, notamment lorsqu’il est utilisé dans un contexte professionnel ou thérapeutique.

L’usage de l’Ennéagramme dans de tels contextes est d'ailleurs dénoncé par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) dans sa liste de pratiques à risque de dérives sectaires, au chapitre des méthodes « psychologisantes ».

De même, l’UNADFI (Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu), dont le but est d’informer le public sur le phénomène sectaire et d’aider les familles victimes des sectes, souligne :

"symbolisé par un cercle contenant une étoile à neuf branches correspondant à neuf types de personnalité, l’ennéagramme prétend déterminer à quel type de personnalité chacun appartient et suggère un chemin pour évoluer. Cette proposition comporte un risque d’enfermement dans un système déterministe arbitraire qui ne repose sur aucune validation scientifique".

Maria Medita vous invite donc à vous méfier de l’usage de l’Ennéagramme chaque fois que cela est fait dans un contexte autre que celui du développement personnel, et à ne pas abandonner votre jugement rationnel concernant les « praticiens » ou « formateurs » utilisant cette méthode.

En revanche, lorsque l’outil est utilisé de manière raisonnable, il demeure un moyen particulièrement intéressant pour réfléchir aux mécanismes de protection inconscients que nous utilisons par automatisme.

Notamment, l’ennéagramme permet de détecter si nous utilisons plutôt : 

  • L'intelligence du corps (Kinesethésique) (caractéristique des ennéatypes 8, 9 et 1) : 
tableau mentionnant les personnalités 8, 9 et 1 selon le test enneagramme


  • L’intelligence du cœur (caractéristique des ennéatypes 2, 3 et 4) : 
tableau mentionnant les personnalités 2, 3 et 4 selon le test enneagramme


  • L’intelligence de la tête (caractéristique des ennéatypes 5, 6 et 7) :
tableau mentionnant les personnalités 5, 6 et 7 selon le test ennéagramme


Cette prise de conscience nous permet, dans un deuxième temps, d’apprendre à utiliser plus souvent les intelligences moins utilisées.

Retour au menu

LES 3 CENTRES D'INTELLIGENCE SELON L'ENNEAGRAMME

Comme mentionné, la méthode de l’Ennéagramme repose sur l’idée que nous percevons le monde et réagissons à notre environnement par le biais de trois intelligences (ou « centres d’expérience ») complémentaires : corps, coeur et tête.

Chacune de ces intelligences a pour fonction de répondre à l'un de nos besoin fondamentaux :

  • notre besoin corporel de bien-être.
  • notre besoin affectif d'amour.
  • notre besoin intellectuel de prévisibilité.


L’ennéagramme permet de détecter lequel de ces centre nous utilisons de manière prioritaire. En cas de situation nouvelle ou de stress, c’est le centre préférentiel qui est mis en œuvre en premier.

De plus, selon la théorie de l’Ennéagramme, chaque centre peut être employé de trois manières différentes : vers l’intérieur, vers l’extérieur, ou être inhibé.
Chacun des profils de l’Ennéagramme privilégie l'une de ces trois directions d’utilisation de son centre préféré.

J'examine pour vous en détails le fonctionnement de chacun de ces trois centres et l'usage qui en est fait par chacun des types de l'Enneagramme.

L'INTELLIGENCE DU CORPS
(OU CENTRE INSTINCTIF)

L’intelligence du corps - appelée aussi intelligence kinesthésique (sensations et mouvements) ou centre instinctif - a pour fonction de répondre à notre besoin corporel de bien-être.

Lorsque nous utilisons notre centre instinctif de manière préférentielle (ennéatypes 8, 9 et 1), nous avons tendance à filtrer le monde par le bais de notre intelligence kinesthésique : les mouvements dans l’espace, les sensations physiques et la connaissance sensorielle.

Nous utilisons notre énergie pour agir pour rendre notre vie conforme à notre besoin de bien-être et maximiser notre confort.

Nous avons particulièrement conscience de notre environnement (« ancrage dans la réalité »), de notre corps, et savons agir dans le moment présent.

Les profils qui privilégient l'usage du centre instinctif le font de la manière suivante:  

  • Le profil 8 dirige son centre instinctif vers l’extérieur : il agit sur l’environnement.
  • Le profil 1 dirige son centre instinctif vers l’intérieur : il agit sur lui-même (auto-discipline).
  • Le profil 9 inhibe son centre instinctif : il s’empêche d’agir.

L'INTELLIGENCE DU COEUR
(OU CENTRE EMOTIONNEL)

L’intelligence du cœur - appelée aussi intelligence émotionnelle ou centre émotionnel - a pour fonction de répondre à notre besoin affectif d'amour et de relations.

Lorsque nous utilisons notre centre émotionnel de manière préférentielle (ennéatypes 2, 3 et 4), nous avons tendance à filtrer le monde par le biais de notre intelligence émotionnelle : nos interactions sociales, nos émotions et notre empathie.

Nous utilisons notre sensibilité pour nous ajuster à celle des autres afin de combler notre besoin affectif d’être acceptés et aimés.

Nous avons particulièrement conscience des émotions d’autrui (empathie), des valeurs sociales, et savons créer de l’harmonie dans nos relations.

Les profils qui privilégient l'usage du centre émotionnel le font de la manière suivante:  

  • Le profil 2 dirige son centre émotionnel vers l’extérieur : il ressent les émotions d’autrui.
  • Le profil 4 dirige son centre émotionnel vers l’intérieur : il est attentif à ses émotions.
  • Le  profil 3 inhibe son centre émotionnel : il s’empêche de ressentir.


L'INTELLIGENCE DE LA TETE 
(OU CENTRE MENTAL)

L’intelligence de la tête - appelée aussi intellect (pensées et raisonnements) ou centre mental - a pour fonction de répondre à notre besoin intellectuel de compréhension du monde et d'anticipation (prévisibilité).

Lorsque nous utilisons notre centre mental de manière préférentielle (ennéatypes 5, 6 et 7) nous avons tendance à filtrer le monde par le biais de nos facultés intellectuelles (raisonnement logique et associations d’idées).

Nous utilisons notre pensée pour analyser l'environnement afin de combler notre besoin de sécurité et d'anticipation des difficultés.

Nous avons particulièrement conscience du fonctionnement de l’environnement et des incohérences logiques. 

Les profils qui privilégient l'usage du centre mental le font de la manière suivante:

  • Le profil 5 dirige son centre mental vers l’extérieur : il analyse son environnement.
  • Le profil 7 dirige son centre mental vers l’intérieur : il analyse sa vie.
  • Le profil 6 inhibe son centre mental : il s’empêche de penser.


LES 9 ENNEATYPES EN DETAIL

Comme mentionné, selon la théorie de l'Enneagramme, nous fonctionnons au moyen de 3 intelligences distinctes, et utilisons de manière préférentielle l'une des 3. En fonction de l’usage privilégié de ces intelligences, on peut distinguer 9 types de personnalités.

Cette théorie explique que nos personnalités se sont construites autour d’une stratégie inconsciente pour éviter une situation particulière : l’imperfection, la solitude, l’échec, la banalité, l’envahissement la trahison, la souffrance, la faiblesse et le conflit. C'est ce que l'Ennéagramme appelle la compulsion d'évitement.

L’activation de cette compulsion s’accompagne de la mise en place d’une image de soi, c'est-à-dire d’une certaine manière d'agir et de se définir. Cela afin d’être reconnu par autrui pour une qualité spécifique. C’est ce que l’Enneagramme appelle l’orientation.

J'examine pour vous l'orientation et la compulsion d'évitement de chacun des types de l'Enneagramme, et vous propose des pistes de développement personnel, selon votre enneatype.

USAGE PREFERENTIEL DU CENTRE INSTINCTIF 
(TYPES 8, 9, 1)

ENNEGRAMME TYPE 8

Orientation : Le 8 veut être reconnu pour sa force de caractère et son courage.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je suis fort, je suis juste".

Fonctionnement : Le 8 dirige son centre instinctif vers l'extérieur.
Il utilise ses capacités d’action et son énergie physique pour avoir un impact sur son environnement.
Il est capable de décider et d’agir vite, de parler franchement et d’imposer ses limites sans chercher à se justifier.

Compulsion d’évitement : Le 8 fuit la faiblesse.
Il considère la vie comme un combat, et ce jusque dans ses relations.
Il cherche à obtenir le maximum de pouvoir sur son environnement et n’apprécie les autres que lorsqu’ils font preuve d’une personnalité affirmée.
Dès que quelque chose lui échappe, il en ressent une frustration insupportable à laquelle il réagit par la colère.

Pistes de développement personnel : 
- Enfant, avez-vous appris qu’il fallait nier vos faiblesses pour faire face aux difficultés ?
- Apprenez à admettre votre vulnérabilité, à mettre votre force au service de vraies causes et à accepter les autres tels qu'ils sont.

ENNEAGRAMME TYPE 9

Orientation : Le 9 veut être reconnu pour son caractère facile à vivre et son calme intérieur.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je suis calme, je suis équilibré".

Fonctionnement : Le 9 a besoin d’harmonie et de paix, autant au plan interne qu’externe, et pour cela, il s'empêche d'agir (centre instinctif inhibé)
Le 9 comprend les autres, les accepte sans les juger, et sait se montrer particulièrement apaisant.
De plus, comme il a pour centre préférentiel l’intelligence instinctive, il sait très bien ce qu’il veut faire ou non, de sorte qu’il ne se laisse pas manipuler dans ses actions.
Ainsi, le 9 est capable de compréhension et d’écoute, sans se sentir obligé de se sacrifier pour autrui, contrairement à l’Enneatype 2. en revanche, en cas de conflit, il s'empêche d'agir (voir sa compulsion d'évitement).

Compulsion d’évitement : Le 9 cherche à éviter les conflits.
De ce fait, le 9 ne s’oppose jamais directement à son interlocuteur et se réfugie dans la procrastination pour ne pas faire face aux décisions et actions susceptibles de provoquer des désaccords. Le 9 manifeste ainsi son opposition par une gigantesque force d'inertie.

Pistes de développement personnel :
- Enfant, avez-vous grandi dans un environnement qui ne vous a pas permis d’exprimer suffisamment vos besoins, au point que vous avez pris l’habitude de vous taire pour préserver votre tranquillité ?
- Prenez le risque d’utiliser votre force pour passer à l’action, tout en conservant votre tolérance.

ENNEAGRAMME TYPE 1

Orientation : Le 1 veut être reconnu pour la qualité de ses actes.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je suis droit et travailleur".

Fonctionnement : Le 3 utilise son centre instinctif vers l'intérieur.
Il est convaincu qu’il y a toujours quelque chose à faire pour s’améliorer.
Il jouit d’une énorme capacité d'action et travaille beaucoup, avec sérieux et conscience.
Ainsi, il a développé des idéaux élevés et une grande rigueur personnelle.

Compulsion d’évitement : Le 1 redoute l’imperfection.
De ce fait, il compare en permanence ses actes à ceux des autres ainsi qu'à ses standards internes.
Il est persuadé qu’il doit être parfait et se reproche ses erreurs, mêmes minimes.

Piste de développement personnel : 
- Enfant, avez-vous manqué de compliments, et êtes-vous, aujourd’hui encore, marqué par les critiques de vos parents? Cela a-t-il développé en vous un sentiment de culpabilité de ne jamais être « assez » ?
- Apprenez à accepter d'être faillible (et que les autres le soient), tout en gardant votre sens de la morale et du travail.

USAGE PREFERENTIEL DU CENTRE EMOTIONNEL
(TYPES 2, 3, 4)

ENNEAGRAMME TYPE 2

Orientation : Le 2 veut être reconnu pour son engagement auprès des autres.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "J'aime, J'aide".

Fonctionnement : Le 2 utilise son centre émotionnel vers l'extérieur.
Il perçoit intuitivement les qualités, les possibilités et les besoins des autres.
Il est capable d’écouter attentivement son entourage et de faire preuve d’empathie.
Ainsi, il a développé la capacité de soutenir et d’aider concrètement les gens autour de lui.

Compulsion d’évitement  : Le 2 redoute la solitude et les autres sont au centre de sa vie.
De ce fait, il a peur d’être rejeté s’il pose des limites, et il ignore ses propres besoins.
Il est persuadé qu’il doit plaire à autrui pour être apprécié et reconnu, et du fait de sa difficulté à dire non, il est souvent frustré.
A force de se sacrifier pour les autres, il a tendance à se sentir – à tort – indispensable, et aimerait que son rôle soit plus souvent apprécié et reconnu.

Pistes de développement personnel :
- Avez-vous grandi dans un climat où vos besoins n’ont pas été reconnus et acceptés ? Avez-vous connu des moments pénibles de solitude affective ?
- Apprenez à poser vos limites et à aider les autres sans attendre de retour positif en termes d’image.

ENNEAGRAMME TYPE 3

Orientation : Le 3 veut être reconnu pour ses succès.
Il construit sa personnalité autour de l'idée "Je réussis, je suis efficace".

Fonctionnement : Le 3 est très compétitif. Pour atteindre ses objectifs, il inhibe son centre émotionnel.
En d'autres termes le 3 s’empêche tout accès aux émotions (les siennes comme celles des autres), bien qu’il puisse se montrer très convaincant et à l’aise dans ses relations.
Ainsi, il a développé de grandes capacités d’adaptation et la capacité de poursuivre ses objectifs avec persévérance et détermination.

Compulsion d’évitement: Le 3 redoute l’échec. 
De ce fait, il peut se cantonner à des projets sans grands risques et finalement, dont l’enjeu lui importe peu.
ll peut également s’identifier à ce qu’il croit que les autres attendent de lui et tout faire pour correspondre à cette image, ignorant son être véritable et ses réels centres d’intérêts.

Pistes de développement personnel :
- Enfant, avez-vous été récompensé et valorisé pour vos succès, au point que vous en avez conclu que pour être aimé, il fallait réussir ?
- Prenez le temps de vous découvrir en termes d’émotions, valeurs, goûts et désirs profonds. Puis autorisez-vous à vous montrer authentique, tant envers vous-même qu’envers les autres.

ENNEAGRAMME TYPE 4 

Orientation : Le 4 veut être reconnu pour sa singularité.
Il construit sa personnalité autour de l'idée "Je suis différent, je suis sensible".

Fonctionnement : Le 4 utilise son centre émotionnel vers l'intérieur.
Il est en contact avec ses émotions, qu’il peut percevoir dans toute leur subtilité et leur authenticité.
Il est doué d’une grande sensibilité et d’originalité. Ainsi, il a développé un authentique sens du beau et un imaginaire riche.

Compulsion d’évitement  : Le 4 redoute la banalité.
De ce fait, il s’attache constamment à essayer d’être différent et fuit les émotions « tièdes » ou une vie « normale ».
Alors qu’il recherche l’authenticité, ce désir d'être unique peut le rendre artificiel et jaloux.
Il a également tendance à se réfugier dans son imaginaire pour fuir le quotidien, dont il supporte mal la banalité.

Pistes de développement personnel :
- Enfant, avez-vous manqué de reconnaissance dans votre identité profonde, été fréquemment comparé aux autres ou souffert d’une importante rupture affective ?
- Apprenez à vous impliquer dans le quotidien et les activités banales de l’existence pour découvrir ce qu'il y a de beau dans les choses simples, et partagez ces découvertes avec les autres.

USAGE PREFERENTIEL DU CENTRE MENTAL 
(TYPES 5, 6, 7)

ENNEAGRAMME TYPE 5

Orientation : Le 5 veut être reconnu pour son expertise et ses connaissances.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je sais, je comprends".

Fonctionnement : Le 5 utilise son centre mental vers l'extérieur.
Il cherche à absorber le plus d’informations possibles par l’observation et l’analyse de son environnement.
Ainsi, il a développé la capacité de comprendre les causes d’éventuels dysfonctionnements, d’anticiper les problèmes et d’y répondre par des solutions traditionnelles ou innovantes.

Compulsion d’évitement  : Le 5 redoute l’envahissement.
Il a besoin de temps pour mettre au point ses réflexions, et, de ce fait, se coupe de toute interaction sociale.
Il vit alors détaché du monde extérieur, qu’il n’appréhende que d’une perspective théorique.

Pistes de développement personnel :
- Enfant, avez-vous manqué d’intimité psychologique, voire physique ? Avez-vous grandi avec des parents particulièrement intrusifs ?
- Apprenez à vous impliquer tant émotionnellement que physiquement dans le monde et prenez le temps de partager vos connaissances.

ENNEAGRAMME TYPE 6

Orientation : Le 6 veut être reconnu pour sa loyauté et sa droiture.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je suis loyal, je fais mon devoir".

Fonctionnement : Le 6 en remet pas en question les normes de son groupe d'appartenance (inhibition du centre mental)
Le 6 a besoin de sécurité et de confiance. Il aime être intégré à un cadre stable et bien structuré, qu’il s’agisse d’un groupe formel ou informel (famille et/ou entreprise), d’une idée ou d’un concept (religion par ex.).
De ce fait, une fois cette structure intégrée, il ne la remet pas en question (inhibition du centre mental).
Ainsi, le 6 a développé une capacité à se montrer fiable et dévoué envers son groupe d’appartenance et sécurisé dans ses croyances.

Compulsion d’évitement  : Le 6 redoute la trahison.
Pour ne pas  « trahir » son groupe ou son idéologie d’appartenance, il évite tout écart de comportement et découpe le monde en deux : le groupe (qui représente la référence absolue et la vérité), et l'extérieur (qui est suspect et dangereux). S’il lui arrive de faillir aux règles sociales et morales du groupe, il éprouve un fort sentiment de culpabilité.

Pistes de développement personnel : 
- Enfant, avez-vous souffert d’une éducation trop rigide, et de règles d’éducation contradictoires ou floues ?
- Apprenez à vous fixer vos propres règles et valeurs, pour devenir plus autonome et obtenir davantage  confiance en vous.

ENNEAGRAMME TYPE 7

Orientation : Le 7 veut être reconnu pour sa joie de vivre et son optimisme.
Il construit sa personnalité autour de l'idée : "Je suis optimiste, je suis heureux".

Fonctionnement : Le 7 utilise son centre mental vers l'intérieur.
Il utilise ses capacités de réflexion pour planifier sa vie de la manière la plus plaisante possible et varier un maximum son champ d’expériences.
Il aime en principe passer du temps avec les autres et cherche à leur plaire par sa gaieté, son humour, ainsi que par ses idées et plans plaisants.
Ainsi, le 7 bénéficie souvent d’un large réseau social, d’une vaste culture, et de grandes capacités de créativité et planification. 

Compulsion d’évitement : Le 7 cherche à éviter la souffrance.
De ce fait, il est beaucoup moins impliqué émotionnellement qu'il n'y paraît dans ses projets et relations. En effet, l’apparition d’émotions ou de tâches déplaisantes suffisent à le repousser.
Il a de la difficulté à faire face aux problèmes du quotidien, à s’impliquer dans une relation intime et à prendre toute décision susceptible de l’engager.

Piste de développement personnel :
- Enfant, vous êtes-vous senti en danger ou avez vus ressenti une souffrance telle dans votre entourage que vous avez pris l’habitude d’éviter ces sentiments pénibles en jouant ?
- Apprenez à ne plus fuir la souffrance tout en restant optimiste. Cela afin de l‘accepter quand elle est inévitable et de bénéficier des joies d’un engagement sur la durée.


Et pour résumé, voici une synthèse des 9 types : 

tableau résumant les 9 types de personnalité selon le test ennéagramme

PASSER LE TEST ENNEAGRAMME ?

Selon l’institut Français de l’ennéagramme, il n’y a pas de questionnaire ni de test pour trouver son type.

La raison à cette absence de test réside dans le fait que contrairement à nos comportements, nos motivations pour agir seraient inconscientes.

De ce fait, il serait difficile de répondre objectivement à des questions en rapport avec nos motivations. L'Institut Français de l'Ennéagramme considère que si un test Ennéagramme existait, le taux d'erreurs serait considérable, soit au moins égal à 30%.
Cela signifie qu'en moyenne, au mois une fois sur trois, la découverte de son ennéatype à la suite d'un test serait inexacte.

A ce jour, il n'existe donc aucun test "certifié" pour déterminer son Ennéatype, et seule une introspection permettrait de le trouver.  Le but étant de se servir de cet outil dans une perspective de développement personnel, pour évoluer de façon efficace et durable, et non de se "coller une étiquette" (voir à ce sujet ma rubrique : Fiabilité du test).

Cela étant pour obtenir une première idée de l'Enneatype vers lequel vous pouvez diriger vos recherches, demandez vous quelle image sociale vous projetez. Celle d'une personne :

Retour au menu


articles en relation

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire